Droit d’option : Faut il encore se mobiliser ?

La mobilisation est plus que jamais d'actualité du côté des association de Frontaliers. C'est ce que nous rappelle Valérie Pagnot, juriste à l'Amicale des Frontaliers.

Droit d’option : Faut il encore  se mobiliser ?

La réponse est plus que positive à l’amicale des frontaliers. Valérie Pagnot, la juriste de l’association, explique que le 1er octobre dernier, le gouvernement n’a formulé qu’une proposition d’un nouveau régime pour les travailleurs frontaliers. Mme Pagnot précise que « le décret n’est pas encore paru et que rien n’est encore inscrit dans la loi de finances de la sécurité sociale ». Et de compléter «plus que jamais, aujourd’hui, il faut se mobiliser et rester combattif pour défendre le droit d’option ».

Le travail se poursuit

Valérie Pagnot le confirme. « Le travail de réflexion et de propositions se poursuit ». L’Amicale des Frontaliers se dit également prête à participer à la commission de travail qui sera créée par le gouvernement pour définir les conditions qui pourraient être mises en place dans le cadre de cette réforme. « Nous ne sommes pas du tout fermés à la concertation. Bien au contraire. Par contre, il est certain que la proposition qui nous a été faite n’est pas acceptable dans les termes qui nous ont été présentés ». conclut Mme Pagnot.

Valérie Pagnotn Juriste à l'amicale des frontaliers
Created : jeudi 10 octobre 2013 18:44 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : droit d'option | Frontaliers | manifestation | Pierre Moscovici
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.