Droit d’option : Le mouvement échappe t’il aux associations de frontaliers ?

Un mouvement de contestation est prévu ce vendredi matin.

Droit d’option : Le mouvement échappe t’il aux associations de frontaliers ?

Depuis plusieurs jours, les travailleurs frontaliers se mobilisent pour défendre le droit d’option. Dernièrement, la mobilisation, qui était à l’initiative des associations de travailleurs frontaliers, a pris une nouvelle direction avec l’initiative personnelle, d’un chef d’entreprise de Charquemont. Vendredi matin, bis répetita, avec une opération escargot lancée sur les réseaux sociaux. Cette fois ci le mouvement semble beaucoup moins bien organisé. A tel point que son instigateur est, pour l’heure, inconnu des forces de police et de gendarmerie.

Le tract, qui n’est pas revendiqué, évoque une opération escargot sur les routes fréquentées par les frontaliers quotidiennement. Un rassemblement doit se tenir vendredi matin à 11h30. Difficile pour l’heure de savoir si cette manifestation se concrétisera ou pas. La discrétion est elle de mise ? Ou peut être tout simplement cette initiative ne convainc pas.

Il n’empêche que malgré les certitudes du gouvernement, les travailleurs frontaliers entendent bien défendre leurs intérêts jusqu’au bout. Rappelons que du côté des institutions, une manifestation est prévue le 20 octobre prochain à Pontarlier. Elle est organisée par les associations de frontaliers, réunies sous le collectif « Frontaliers ou bien ».

Created : mercredi 9 octobre 2013 20:13 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : droit d'option | Frontaliers | manifestation | opération escargot
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.