Choix du secteur :
Se connecter :
 

Dans le cadre d’un match en retard comptant pour le championnat de national 2, le Racing Besançon se déplace à Wasquehal ce soir. En cas de victoire, le groupe de David Le Frapper prendrait un peu plus de distance avec un prétendant au maintien. Au classement, les Bisontins sont huitièmes, avec 22 points. Wasquehal présente 20 points et se situe en dixième position.

Il y a du handball ce vendredi soir. Dans le cadre de la 20è journée de championnat, sur les 30 que compte le championnat de Proligue, le Grand Besançon Doubs Handball se déplace à Cournon. Au classement, les Bisontins figurent en onzième position, avec treize points. Leur adversaire, avec un point en moins, est actuellement treizième. Le coup d’envoi de la rencontre sera donné à 20h30.

Ca ne l’aura échappé à personne, cette année 2024 s’annonce sportivement très importante et pour nos compétiteurs francs-comtois, elle revêt un enjeu tout particulier. D’autant plus que toutes les fédérations n’ont pas encore désigné celles et ceux qui défendront les couleurs françaises lors des prochaines olympiades à Paris. C’est le cas en BMX, où deux licenciés du BMX bisontin pourraient faire partie de cette belle aventure. Sans compter sur le pilote néo-zélandais Michael Bias, qui a rejoint la formation bisontine il y a trois ans, et qui pourrait évoluer au sein de sa sélection nationale.

Tessa Martinez

L'interview de la rédation

 Pour Tessa (23 ans) , une place de titulaire semble difficile, mais la jeune femme, qui a décroché un titre de championne du Monde en individuel,  dans son ancienne catégorie U23, l’an dernier, peut décrocher la place de remplaçante qui lui tend les bras. Pour ce faire,  elle  va devoir sortir le grand jeu lors des échéances à venir. Néanmoins, la Bisontine ne veut pas se mettre une trop grande pression. A 23 ans, elle a l’avenir devant elle. Les JO de Los Angeles, dans quatre ans, seront encore largement accessibles. « Je sais que j’ai l’opportunité de le vivre cette année, mais je sais aussi que ce n’est pas la dernière. Je prends cela en bonus. Je donne mon max, tout en sachant qu’il y aura d’autres opportunités ».

Jérémy Rencurel

JEREMY RENCUREL BMX BESANCON

                                                                                                                                                                        Jérémy Rencurel

L'interview de la rédaction

Jérémy Rencurel, lui aussi, peut être à Paris en juillet. Il vivrait ses deuxièmes olympiades, après celles de Rio en 2016. Le pilote fait partie des cinq derniers prétendants. Trois places de titulaire et un poste de remplaçant sont en jeu. Après sa performance en Nouvelle-Zélande, où il a terminé en 7è position, Jérémy devra assurer aux championnats du Monde de mai prochain aux Etats Unis. Motivé comme jamais, le Bisontin sait qu’il peut encore progresser pour performer davantage. « Il faut aller chercher tous les détails que l’on peut améliorer pour être le plus performant possible » dit-il. Tout en évitant de prendre trop de risque et de se mettre en danger. Jérémy n’oublie pas ses blessures qui l’ont empêché de s’ouvrir les portes des JO de Tokyo en 2021.

BMX BESANCON JO

D’autres rendez-vous

Si les Jeux Olympiques sont un évènement sportif de premier plan, Arnaud Prétot, le manager et Vice-président du club entend conserver le titre de meilleur club de France, qui a été obtenu en 2022 et 2023. Cela passe par un enrichissement du palmarès actuel. Parmi les échéances à retenir : la Coupe de France, qui débutera le 23 mars à Besançon, sur le site du Rosemont. Avant les Olympiades parisiennes, les riders bisontins participeront aux championnats d’Europe à Vérone (du 29 mai au 2 juin). A ne pas manquer, les Championnats de France à Lempdes du 4 au 6 octobre. Arnaud Prétot entend bien reprendre sa revanche par rapport à la saison dernière et conquérir le titre de Champion de France, que sa formation élite a manqué de peu.

L'interview de la rédaction

 

BMX ARNAUD PRETOT

                                                                                                                                                                               Arnaud Prétot

En raison des conditions météo à Oslo, les organisateurs norvégiens ont décidé d’annuler l’individuel femmes qui devait se disputer ce jeudi après-midi. Les tricolores devaient concourir sur cette épreuve longue de 15 kilomètres. Elle se disputera demain à 12h. Les hommes devraient également entrer en piste ce vendredi,à 14h15,  avec l’épreuve individuelle de 20 kilomètres.

La septième manche de la Coupe du Monde de biathlon débute ce jeudi à Oslo. A 14h15, les dames s’élanceront sur l’individuel 15 kilomètres. La Pontissalienne Lou Jeanmonnot sera au départ de cette course. Tout comme ses coéquipières, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon. Rappelons que ces dernières sont toujours en course pour le gros globe de cristal. La première est deuxième au classement général. Julia Simon apparaît en quatrième position.  

Le combiné jurassien Laurent Mühlethaler a fait savoir sur ses réseaux sociaux qu’il mettait un terme à sa saison sportive. Il ne participera pas aux prochaines manches de Coupe du Monde de la discipline. « La mission a échoué, je suis touché, je rentre à la base » explique-t-il. Et de conclure : « je vais m’éloigner du monde que j’aime tant pour faire autre chose et revenir sur de bons rails ».

Retour à la compétition pour le Besançon Académie Futsal. Ce dimanche 3 mars, à 13h30, le club disputera la 4è journée de régional 1 élite Futsal. Pour cette nouvelle confrontation, le groupe de Paul Rochefort affrontera ses homologues et voisins du Sporting Futsal Besançon. La rencontre se disputera au gymnase Saint-Claude de Besançon.

Un renfort supplémentaire du côté de l’ESBF. Ema Cordier, actuelle pensionnaire du centre de formation,  intégrera l’équipe professionnelle pour sa dernière année de formation. Désireux de réduire le nombre de joueuses professionnelles sur le poste d’ailière droite et avec la volonté d’intégrer les jeunes joueuses du centre de formation au plus haut-niveau, l’ESBF a décidé de lui faire confiance. Précisons qu’Ema Cordier est arrivée à Besançon en 2017, après avoir porté les couleurs de Val de Gray Handball.

Le BesAC officialise l’arrivée de Laurent Mathis, après la mise à l’écart de Joseph Kalambani le 12 février dernier. Frédérick Feray avait assuré l’intérim pour le match à Caen. La coach a pris ses fonctions en ce début de semaine. Le technicien va tenter de sortir le club de l’ornière dans laquelle il se trouve. L’objectif est de permettre à la formation de réussir la phase 2 du championnat de nationale 1 et d’éviter la relégation au niveau inférieur en fin de saison.

Il y a du football ce mardi soir. Dans le cadre d’un match en retard, comptant pour le championnat de national, le FC Sochaux Montbéliard se déplace à  Orléans. Sur un total de 5 rencontres, le bilan est en faveur des Orléanais, qui n'ont concédé qu'un seul match nul et se sont imposés lors des 4 autres rencontres. Le coup d’envoi du match sera donné à 19h30 au stade de la Source.