"Rouvrons les restaurants au déjeuner", la tribune adressée à Jean Castex

"Quand on va rouvrir, on aura un gros problème de personnel"


42 députés de tous bords politiques se sont mobilisés pour signer la tribune "Rouvrons les restaurants au déjeuner". Les parlementaires demandent au Premier ministre Jean Castex, d'étudier la possibilité de la réouverture des restaurants "au déjeuner, pour ceux qui en font la demande", à partir du 30 mars avec les procédures sanitaires adéquates. Parmi eux, Jean-Marie Sermier, député LR du Jura, pour qui il est primordial que les restaurateurs retrouvent une activité.

Une mesure « incohérente »

Dans une tribune publiée par le JDD ce dimanche 28 février 2021, le député LR du Jura, Jean-Marie Sermier, et 41 de ses collègues parlementaires "demandent au Premier ministre d'étudier la réouverture des restaurants au déjeuner, pour ceux qui en font la demande". Parce que si les restaurants sont encore fermés à l’heure actuelle, c’est parce que le gouvernement craint qu’ils soient un haut lieu de contamination. Un argument contesté par les signataires de cette tribune. « C’est complètement inadmissible de laisser les ouvriers et les employés manger dans leurs bureaux à plusieurs, dans les baraques de chantier, dans des conditions sanitaires qui ne sont pas bonnes. En leur interdisant ce qui pourrait être meilleur pour eux, c’est-à-dire un lieu adapté : un restaurant » soutient Jean-Marie Sermier.

Les restaurants, des lieux aux conditions sanitaires renforcées

« Les restaurants se mettent aux normes. Je peux vous dire que les restaurateurs ont fait un boulot formidable pour avoir un cahier des charges qui permette la totalité de la sécurité sanitaire » souligne le député du Jura. Et pour appuyer ses propos, Jean-Marie Sermier prend pour exemple l’été dernier, saison pendant laquelle la vie avait pu reprendre son cours le temps d’un instant. « On n’a pas d’exemple précis de cluster qui proviendrait d’un restaurant. Quand les restaurants ont ouvert pendant cette période, on s’est bien aperçu qu’ils avaient les moyens de travailler en toute sécurité pour leurs clients ».

A craindre, une pénurie dans la profession

Autre problème qui va se profiler selon le parlementaire du Jura : la pénurie de main-d'œuvre. « Les gens qui sont dans la restauration, ce sont des travailleurs, qui aiment le travail. Ils ne sont donc pas restés inactifs, ils sont partis dans d’autres secteurs d’activité en attendant » notifie Jean-Marie Sermier. « En attendant » : voici le terme qui pose problème. Aucun de ces travailleurs ne sait quand est-ce qu’il pourra être amené à travailler de nouveau. Et la crainte, c’est qu’ils quittent définitivement la profession. « Ceux qui font des formations en restauration, un sur deux s’en va. Parce que ces métiers sont compliqués, durs, avec des horaires décalés, du travail le samedi, dimanche, pour Noël. Donc s’ils trouvent autre chose de plus agréable dans un autre domaine d’activité, ils ne reviendront plus dans la restauration. Et quand on va rouvrir, on aura un gros problème de personnel » déplore Jean-Marie Sermier.  

Jean-Marie Sermier, député LR du Jura
Created : mardi 2 mars 2021 15:20 Categories : Economie | Actualités locales | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Assemblée Nationale | coronavirus | covid-19 | Député | jean castex | Jean-Marie Sermier | restaurants | restauration
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.