Appel à témoins à Pontarlier : Un ostéopathe soupçonné de viols et d’agressions sexuelles

" Le parquet de Besançon et le commissariat de Pontarlier souhaitent connaître de potentielles autres victimes de cet ostéopathe de 29 ans"

 Appel à témoins à Pontarlier : Un ostéopathe soupçonné de viols et d’agressions sexuelles

Le parquet de Besançon et la police de Pontarlier lancent ce jeudi 7 janvier un appel pour recueillir d’autres témoignages potentiels de victimes d’un ostéopathe pontissalien de 29 ans. Il est soupçonné de viols et d’agressions sexuelles pendant les séances de soins. Une patiente a porté plainte au mois de juillet, avant d’être rejointe quelques mois plus tard par deux autres victimes. Le pontissalien encourt jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle si les faits sont avérés.

3 premières victimes

Les premiers faits remontent à juillet 2020. Une femme âgée de 40 ans explique que lors d'une séance, elle a ressenti un acte de pénétration vaginale avec les doigts, lors d'une manipulation de l'ostéopathe. Elle est alors entrée dans un état de sidération total, selon ses mots, et n’a pu exprimer un seul mot au professionnel. C’est seulement deux jours plus tard, après avoir réalisé ce qu’il s’était passé, qu’elle est allée porter plainte. Quelques mois plus tard, deux autres femmes rapportent avoir subi des agressions sexuelles de la part de ce même ostéopathe. Cette fois-ci, il s’agirait de caresses marquées au niveau du pubis, ainsi qu’une autre pénétration digitale.

Des pratiques « thérapeutiques »

Lorsqu’il a été convoqué au mois d’août pour répondre de son premier acte, le professionnel de santé a contesté les faits de pénétration. Il a expliqué que dans un cadre thérapeutique, il aurait procédé à des appuis au niveau du périnée entre la zone vaginale et anale, selon le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux. Seulement, deux mois plus tard interviennent les plaintes successives des deux autres victimes, venant accabler un peu plus l’ostéopathe. Il conteste formellement à nouveau tout acte de pénétration. Le professionnel de santé admet des actes d’attouchement au niveau des zones intimes mais sans finalité sexuelle, uniquement dans un but thérapeutique selon lui. Le mis en cause reconnaît seulement ne pas avoir recueilli le consentement de ses patientes, avant de pratiquer des appuis près des parties génitales.

Un appel à témoin

L’accusé a été présenté hier au magistrat instructeur, puis placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’exercer son activité. Il encourt jusqu’à 20 ans de prison pour viols et agression sexuelle, en raison notamment d'une circonstance aggravante : il agissait en temps que personne ayant l'autorité. Le parquet de Besançon et le commissariat de Pontarlier souhaitent connaître de potentielles autres victimes de cet ostéopathe de 29 ans, exerçant dans un cabinet regroupant trois autres professionnels. 

Le numéro du commissariat de Pontarlier à contacter est le suivant : 03.81.38.51.10. 


Created : jeudi 7 janvier 2021 18:35 Categories : Faits Divers | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : agression sexuelle | Pontarlier | viol
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.