BFC / Réquisition de masques : Danielle Brulebois tente de calmer la colère

La députée explique notamment que les masques n'étaient pas à la charge de la Région mais bel et bien de l’État.

BFC / Réquisition de masques : Danielle Brulebois tente de calmer la colère
Danielle Brulebois

Dans un courrier adressé au Premier Ministre Edouard Philippe ainsi qu'au Ministre de la Santé Olivier Véran et datée de ce jeudi 9 avril, la Députée du Jura Danielle Brulebois a souhaité désamorcée le scandale crée par la réquisition des masques dédiés à la Bourgogne-Franche-Comté. S’appuyant sur un communiqué commun de l’ARS et de la préfecture du Grand Est, la députée affirme que le « volume livré sur l’aéroport de Bâle [était] inférieur au solde dû par l’importateur à l’État ». Elle assure aussi que la Préfète du Grand Est, Josiane Chevalier, a procédé à cette perquisition « conformément à la loi de l’état d’urgence sanitaire et à l’article 12 du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dont la réquisition totale ou partielle des masques importés ».

Dans ce même communiqué, il est également souligné que ces masques n’étaient pas à la charge de la région mais bel et bien de l’État. « Faire au gouvernement le procès de l’inégalité de traitement entre les régions et les citoyens […] pourrait être très dommageable pour notre démocratie » ajoute Danielle Brulebois. Malgré tout, la députée demande officiellement « afin que la représentante de l’Etat dans la région Grand Est, permette à la région Bourgogne Franche Comté de prendre possession du matériel de protection qu’elle a commandé ».

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.