Coronavirus: Le quotidien chamboulé des caissiers de supermarché

Caissiers et clients, ont dû s'adapter aux nouvelles mesures sanitaires

Coronavirus: Le quotidien chamboulé des caissiers de supermarché

Une semaine après l’annonce de confinement général, le pays tente de s’adapter à ces nouvelles mesures et à cette situation inédite. C’est le cas en Franche-Comté, comme partout ailleurs, où les magasins de grande distribution doivent s’adapter, aux mesures sanitaires, mais également à l’afflux croissant de clients, paniqués par la situation actuelle.

Concernant le magasin et l’afflux général, « le CA a augmenté de 20%, ça montre non seulement qu’on a plus de monde, mais que les gens achètent plus. On a un client cette semaine qui a fait pour près de 800 euros de course, ça n’arrive jamais d’habitude » nous explique un caissier de la région.

Pour les plus inquiets craignant de manquer de produits de première nécessité, pas de panique: « On a aucun problème de stock en revanche, les commandes de produits étant proportionnelles au nombre de ventes, le risque de pénurie est nul pour le client ».

Les caissiers de l’hypermarché interrogés, malgré l’absence de masques, doivent désormais travailler avec des gants pour éviter tout contact. Le gel hydraulique est lui aussi obligatoire, et doit être utilisé au minimum toutes les demi-heures.

Bien qu’anxieux pour leur santé, les caissiers continuent de travailler pour fournir à la population les produits de première nécessité. Seule éclaircie dans le quotidien compliqué de ces travailleurs, la prime de risque demandée, qui devrait être en grande partie acceptée par les hiérarchies.

Interview de la rédaction
Created : lundi 23 mars 2020 14:03 Categories : Social | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : actualité locale | coronavirus | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.