Handicap : L'agence régionale de santé réflechit à un plan favorisant l'insertion professionnelle

École inclusive depuis la rentrée et développement des entreprises aidé par la Direccte Bourgogne-Franche-Comté, l'inclusion est une des priorités de ses dernières années. L'agence régionale de santé est en réflexion avec Franche-Comté et Bourgogne Active afin "d’identifier les potentiels de développement et
de diversification des activités".

Handicap : L'agence régionale de santé réflechit à un plan favorisant l'insertion professionnelle

En parallèle du Plan Régional d’Insertion des Travailleurs Handicapés (PRITH) de la Direccte Bourgogne-Franche-Comté, l'Agence Régionale de Santé (ARS) souhaite œuvrer pour l'insertion professionnelle des travailleurs en situation de handicap. Une enquête a été conduite en fin d'année 2018 auprès d'une douzaine d'établissements et services d'aide par le travail (ESAT) dans la région. Elle visait différentes problématiques d'organisation de ces organismes et la façon dont ces derniers conciliaient économie et accompagnement médico-social. Grâce à certaines réponses, l'ARS affiche l'ambition de "proposer une palette de services internalisés et externalisés pour des parcours fluides et durables des personnes en situation de handicap".

 

Un plan d'action régional

Dans le lot, on retrouve des formations en alternance qui pourraient être proposées aux travailleurs d'ESAT. L'agence déclare également vouloir accompagner des jeunes issus de différents instituts spécialisés dans des services civiques en milieu ordinaire, afin de "casser le systématisme du parcours en milieu protégé". Ces projets ont un but précis : l'adaptation d'un système aux personnes en situation de handicap. Voilà pourquoi l'ARS aimerait également une généralisation du dispositif emploi accompagné (DEA). Le déploiement se fait depuis début 2018. Il permet aux personnes handicapées d'être suivies par un "job coach" dès la création du projet professionnel et après l'insertion en entreprise. Le poste peut alors être adapté selon les besoins du travailleur.

En plus de proposer, l'agence dit également soutenir les différentes formations des responsables en entreprise et le développement de leurs locaux, ainsi qu'un réseau inter-gestionnaires départemental favorisant l'insertion professionnelle des jeunes.

 

Les ESAT en Bourgogne-Franche-Comté

Crées à partir de la centralisation des services proposés aux personnes avec handicap et d'abord appelé "Centre d'aide par le travail" (CAT), un ESAT peut être perçu de deux façons différentes. Comme "refuge" après une expérience compliquée en milieu non-protégé ou en tant que "tremplin" afin de faciliter l'accès au travail. La région compte 72 établissements en tout, dont 13 dans le Doubs et 6 dans le Jura. L'ARS aimerait placer ces ESAT "au cœur des dynamiques économiques et territoriales" et pour se faire, elles réfléchit à une approche avec les entreprises adaptés afin de conquérir de nouveaux marchés. Ces dernières s'engagent à employer au minimum 80% de travailleurs handicapés et sert principalement de passerelle vers les entreprises "classiques". La région en compte actuellement 25 au total.

Created : mardi 29 octobre 2019 12:04 Categories : Actualités | Actualités locales | Société | Social | Santé Favoris : Ajouter aux favoris Tags : ESAT | handicap | Insertion professionnelle
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.