Empoisonnements à Besançon : L'anesthésiste toujours en garde à vue

Demain soir, le Procureur de la République de Besançon tiendra une conférence de presse sur cette affaire.

Empoisonnements à Besançon : L'anesthésiste toujours en garde à vue

Le docteur Frédéric Péchier est toujours en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Besançon. Depuis mardi matin, il est appelé à s’expliquer sur une quarantaine d’incidents médicaux, qui pourrait lui être imputés, « dont quinze ont été mortels », selon le journal « Le Parisien ».  Un triste bilan effectué après plus de deux ans d’enquête.

Rappelons qu'il est déjà mis en examen pour sept empoisonnements, dont deux mortels.  Depuis la diffusion de certaines informations sur les réseaux sociaux, des victimes se manifestent dans la presse. Demain soir, le Procureur de la République de Besançon tiendra une conférence de presse sur cette affaire.

Created : mercredi 15 mai 2019 17:53 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers | Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Dole : Un corps sans vie dans les toilettes d’une discothèque
21 octobre 2019
L’info est relatée par le journal « Le Progrès ». Un homme de 50 ans, domicilié à Auxonne (Côte d’Or) a été retrouvé sans vie dans les toilettes de l...
Morteau : Incendie dans une boulangerie (mis à jour)
21 octobre 2019
Ce lundi matin, vers 5h, à Morteau, rue Gilbert Menie, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour un feu dans une boulangerie, intéressant la partie f...
Morteau : Incendie en cours dans une boulangerie
21 octobre 2019
Un incendie est en cours à Morteau, 9 rue Gilbert Menie. Cela concerne une boulangerie et notamment la partie fabrication. Plus d’info dans nos proch...
Faits divers : retour sur l'accident dans la côte de Morre
20 octobre 2019
Un accident de la route s’est produit ce dimanche après-midi, vers 13h30, dans la côte de Morre. Deux voitures se sont percutées. On déplore un bless...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.