La région Bourgogne Franche-Comté veut accueillir la 1ère usine de batteries nouvelle génération « made in France ».

Dans son écrit, Mme Dufay vante les atouts de notre territoire et la qualification de la main-d’œuvre.

La région Bourgogne Franche-Comté veut accueillir la 1ère usine de batteries nouvelle génération « made in France ».
Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a profité de la signature du contrat d’industrie du Nord Franche-Comté, ce mardi 19 mars, pour remettre officiellement à Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat, la candidature du territoire pour accueillir la 1re usine de batteries nouvelle génération « made in France ».

Selon Mme Dufay, « la région Bourgogne-Franche-Comté, berceau historique de l’industrie automobile, remplit toutes les conditions pour accueillir l’usine française ». Elle explique que « les pertes d’emploi subies dans ce secteur, depuis des années, l’ont été sans aucune contrepartie », et que la Région et les collectivités locales « ont dû subir seules l’impact économique et social en découlant ».

Dans son écrit, Mme Dufay vante les atouts de notre territoire et la qualification de la main-d’œuvre. Pour la Présidente de la région, l’accueil de cette première usine de batteries « made in France » serait un « réenchantement industriel ».

Created : mardi 19 mars 2019 20:55 Categories : Politique | Economie | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.