Besançon / Femme poignardée en pleine rue : Où en est l’enquête ?

Les caméras de visionnage laissent clairement apparaître un homme qui suivait la victime dès sa sortie du tram, tout en se dissimulant.



Le Parquet de Besançon diffuse le visage du principal suspect

Concernant l’enquête de flagrance menée actuellement à Besançon après le meurtre d’une jeune afghane de 34 ans dans le quartier Saint Ferjeux hier, aucun suspect n’a encore été interpellé. Rappelons que la victime présentait des blessures au niveau du cou, commises avec un objet tranchant. L’une d’elles survenues au niveau de la carotide a été mortelle. Pour l’heure, suite à la vision des caméras de vidéosurveillance, un individu a été identifié. Tout laisse à penser qu’il s’agit du compagnon de la victime. C’est la raison pour laquelle le parquet de Besançon et la police lancent un avis de recherche. Sa photo a été diffusée au niveau national, mais également au service des douanes suisses et allemandes. Une perquisition a été menée dans l’appartement de cet homme, qui a également été placé sous scellé. Pour l’heure, quatorze personnes ont été entendues par les enquêteurs. Il s’agit de témoins et d’individus proches de la victime et de son compagnon.

Les caméras de visionnage laissent clairement apparaître un homme, en l'occurrence son mari,  qui suivait la victime dès sa sortie du tram, tout en se dissimulant. Le procureur de la République de Besançon a requalifié les faits en assassinat. Etienne Manteaux explique qu’entre avril et août 2018, trois  plaintes ont été déposées au commissariat de police de Besançon par la victime pour des faits d’intimidation et de menaces, mais que, faute de preuves, l’interpellation de l’agresseur présumé n’a jamais été possible. A Marseille, lorsque le couple y séjournait, une plainte avait également été déposée, mais elle avait été classée sans suite.Séparée de son mari, la victime est arrivée en France en 2017 et était prise en charge par l’association solidarité femmes.

L’arme du crime, sans doute un couteau,  n’a toujours pas été retrouvée. Concernant les deux enfants du couple, âgés de 9 et 12 ans, résidant à Besançon, le Procureur de la république a pris les mesures nécessaires pour les confier aux services sociaux du département.

Les personnes qui auraient aperçus le principal suspect sont invités à prendre contact auprès du commissariat de police en composant le 03.81.21.11.22

Created : mercredi 31 octobre 2018 17:30 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers | Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Grand Débat National : Une réunion publique et un cahier de doléances à Pontarlier
18 janvier 2019
La Ville de Pontarlier fait savoir qu’à l’initiative du Président de la République Emmanuel Macron d’engager un Grand Débat National, les pontissalie...
Faits divers : Incendie
17 janvier 2019
Les sapeurs-pompiers du Doubs ont été appelés aujourd’hui en début d’après-midi pour un incendie. Le feu s’est déclaré dans un bâtiment agricole avec...
Pontarlier : Une semaine de fermeture pour la piscine
17 janvier 2019
Comme chaque année à Pontarlier la piscine municipale Georges Cuinet va fermer ses portes. Cette fermeture exceptionnelle a lieu une fois par an pour...
Education : Un Escape Game pour découvrir des métiers
16 janvier 2019
Ce matin à Pontarlier, 30 élèves de 3 ème du Collège les Augustins ont participé à un Escape Game organisé par une classe de 1 ère ES. L’objectif de ...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.