DOUBS A SEC: les premières décisions

Les services préfectoraux ont aussi décidé un passage rapide en niveau 2 pour le secteur de la Vallée du Haut-Doubs.

DOUBS A SEC: les premières décisions

« Aucune mesure ne peut être mise en œuvre pour remettre en eau durablement la section du Doubs actuellement assec », c’est ce qui ressort de la réunion d’urgence qui s’est tenue hier quant à la situation d’assec du Doubs entre Arçon et Ville du Pont.

 

Le Lac Saint-Point

Sur la gestion des vannes du Lac St Point, la Préfecture précise : » Attendu l’assec déjà observé à Ville du Pont et l’absence d’impact observé de lâchers importants et continus, il est décidé de ne pas augmenter les lâchers ». Afin de tenir compte des enjeux majeurs relatifs à l’eau potable et à la côte de désamorçage des pompes, il est décidé d’étudier la possibilité de réduire l’ouverture des vannes pour réduire la vitesse d’abaissement du niveau du lac. Il n’y aura pas de baisse immédiate, «  il est nécessaire de mesurer l’impact de moindres lâchers sur l’aval du Doubs d’une part, sur la baisse du niveau du lac d’autre part, ainsi que sur les débits dans la Loue. En cas de mise en œuvre, cette mesure nécessitera un suivi fin des données précitées ».

 

Les failles

Les autorités reviennent également sur la délicate question des failles expliquant qu’il n’y aura pas d’intervention immédiate « cela nécessitant des connaissances précise ». Une réflexion va être menée pour être en capacité d’intervenir, le cas échéant, dès septembre, en n’envisageant que des solutions réversibles à ce stade. « Une étude est par ailleurs lancée par le Syndicat mixte des milieux aquatiques du Haut-Doubs (SMMAHD) en vue d’améliorer la morphologie du Doubs. Elle prendra en compte ces aspects nouveaux et un relevé des failles pourra être opéré pour alimenter cette étude ».

 

L’eau potable 

« Il est demandé au syndicat de mobiliser le système permettant d’éviter le désamorçage des pompes en préparant dès maintenant la mise en œuvre du dispositif de pompage flottant » explique la Préfecture au sujet du pompage dans le Lac Saint Point qui permet d’alimenter plus de 50000 personnes. « Un suivi attentif de l’évolution de la situation sur l’ensemble du secteur de Pontarlier ainsi que sur le secteur de Morteau sera assuré »

Created : mercredi 1 août 2018 13:02 Categories : Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.