Liaison Morteau - La-Chaux-de-Fonds : 12 millions d'euros investis pour améliorer la ligne

Dans le Doubs, la ligne ferroviaire reliant Besançon à La Chaux de Fonds est emprunté en moyenne par 400 voyageurs quotidiennement. Un chiffre bas sachant que près de 12 000 véhicules transitent chaque jour par le Col des Roches.

Liaison Morteau - La-Chaux-de-Fonds : 12 millions d'euros investis pour améliorer la ligne
Image d'archives

Dans le Doubs, la ligne ferroviaire reliant Besançon à La Chaux de Fonds est emprunté en moyenne par 400 voyageurs quotidiennement. Un chiffre bas sachant que près de 12 000 véhicules transitent chaque jour par le Col des Roches.

Aujourd'hui la liaison entre Morteau et La-Chaux-de-Fonds est en danger. En Suisse, le réseau s'équipe petit à petit du nouveau système de sécurité européen, ETCS (European Train Control System). Ce nouveau système de sécurité permet d'arrêter le train à distance s'il circule à vitesse trop élevée ou s'il est susceptible d'être dangereux.

Le système ferroviaire français n'en sera pas équipé avant 2030. Face cette situation qui semble bloquée, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports) et l'ATE (Association Transport Environnement Suisse), ont tenté de proposer des solutions en vain.
"Nous avions proposé d'équiper la ligne en double du nouveau système de sécurité européen et de celui de la SNCF" explique Patrick Noblet vice-président de la FNAUT en Bourgogne Franche-Comté.

La Ville de La-Chax-de-Fonds a elle aussi tenté de trouver une solution en proposant une navette toutes les heures entre Morteau et la Suisse. Ce projet voit s'élever deux contraintes majeures. "Il faudrait relever la vitesse entre Morteau et le Col des Roches et détenir un matériel thermique performant. Ce matériel permettrait de répondre aux normes environnementales suisses mais aussi de l'équiper facilement de l'ETCS" explique Patrick Noblet.

Des rames à faible capacité

Entamer un certain nombre de travaux sur cette liaison implique pour la FNAUT de développer la ligne. Aujourd'hui, seulement deux allers-retours sont effectués chaque jour avec une centaine de place disponibles.

"Nous sommes persuadés qu'avec quelques rames en plus, avec plus de capacité, il y aurait plus de frontaliers intéressés par cette ligne" affirme Patrick Noblet.

Dans le cadre du plan Etat-région, 12 millions d'euros vont être consacrés à la liaison Morteau - la Chaux-de-Fonds. La FNAUT espère que ce financement permettra de développer la ligne "pour les frontaliers mais aussi pour développer le tourisme entre la France et la Suisse".

Patrick Noblet vice président de la FNAUT en Bourgogne Franche-Comté
Created : jeudi 25 janvier 2018 11:40 Categories : Actualités | Transports | Actualités locales Favoris : Ajouter aux favoris Tags : France | Frontaliers | SNCF | Suisse | transport | transports ferroviaires
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Bocuse d’Or France : un chef jurassien sur le podium
25 septembre 2019
L’épreuve qualificative pour représenter la France lors du Bocuse d’Or Europe en 2020 s’est tenue les 23 et 24 septembre à Paris. Même si c’est le Ly...
Pontarlier : Cuisiniers, artistes, créateurs, un nouvel espace a ouvert ses portes
29 mars 2019
Dans le Haut-Doubs à Houtaud, un nouvel espace de cuisine a ouvert ses portes pour accueillir les passionnés d’art, de cuisine, des créateurs ou tout...
Mont d'Or : Fin de la phase de production pour la saison 2018/2019
22 février 2019
Chaque amateur de Mont d'Or le sait, l'arrivée du mois de mars annonce la fin de la saison du Mont d'Or. Hier était effectivement le d...
Guide Michelin : Toujours 10 établissements étoilés en Franche-Comté
22 janvier 2019
Le guide Michelin a dévoilé hier son palmarès 2019. La Franche-Comté n’enregistre pas de nouveaux restaurants étoilés. Notre région compte toujours u...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.