Droit d’option : Alain Marguet dépose un recours contre les deux décrets gouvernementaux

Le Président Marguet a confiance dans les suites qui seront données au dépôt de ces deux requêtes.

Droit d’option :  Alain Marguet dépose un recours contre les deux décrets gouvernementaux

Les deux décrets qui mettent fin au dispositif permettant aux frontaliers de s'affilier à une assurance privée plutôt que la CMU, sont entrés en vigueur depuis le 1er juin dernier.

Par de nombreuses actions, Alain Marguet, Président du Syndicat National des frontaliers de France, a vigoureusement réagi, durant ces derniers mois, "contre ces dispositions qui menacent de façon considérable le pouvoir d'achat des frontaliers". Il l'a encore rappelé ce matin lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Morteau.

« Devant l'impact inestimable sur la santé et l'emploi, de la très vive opposition des autres membres du Collectif Frontaliers Ou bien, mais aussi du scepticisme de tous les élus face au refus catégorique de Mme la Ministre Marisol Touraine », Alain Marguet a donc pris la décision d'attaquer en justice en déposant deux recours au conseil d'Etat contre les décrets N° 2014-516 et 2014-517 du 22 mai 2014.

« Au lieu de construire cette usine à gaz dommageable pour la protection des travailleurs frontaliers et pensionnés, le gouvernement aurait mieux fait de proroger le droit d'option. La cohabitation assurance maladie privée, CMU a fait ses preuves depuis le 1er juin 2002 et révèle une situation pérenne » explique Mr Marguet

Le Président Marguet a confiance dans les suites qui seront données au dépôt de ces deux requêtes. Il précise également que « l'Amicale des Frontaliers, tous les membres du Collectif « Frontaliers Ou Bien » se sont associés à ce recours ».

Created : vendredi 8 août 2014 16:58 Categories : Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : alain marguet | droit d'option | Frontaliers
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.