Démission de Jean-François Copé : Réactions d’Annie Genevard et de Marie Christine Dalloz



Nouvelle journée à rebondissements à l’UMP ce mardi. Pris dans la tourmente entre l'affaire Bygmalion et les mauvais résultats des élections européennes, Jean-François Copé a été contraint de démissionner sous la pression des membres de l’UMP et des parlementaires.

Pour Annie Genevard ( députée du Doubs), « cette décision était attendue et indispensable ». « Le sentiment qui domine ce soir est un sentiment de soulagement. Il fallait que Jean-François Copé se mette en retrait. Il y a des éclaircissements à apporter. La justice va faire son œuvre. Il faut retrouver le chemin de la confiance. Cette situation ne pouvait plus durer ».

Pour Marie-Christine Dalloz (députée du Jura), « Jean-François Copé a pris la bonne décision parce que les menaces de scission étaient suffisamment claires ». Madame Dalloz croit Jean-François Copé innocent. Selon elle « il n’était pas au courant de ses dépassements de coût ». Et de conclure « Ca n'enlève rien à ses qualités de président de groupe qu’il a été , avec les difficultés qu’il a pu connaître depuis 18 mois »

Annie Genevard. Marie Christine Dalloz
Created : mardi 27 mai 2014 19:06 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Annie Genevard | Jean François Copé | Marie Christine Dalloz | UMP
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.