Groupuscule néonazi démantelé : le point avec l'officier de communication de la gendarmerie

Le procureur de la République de Vesoul, en charge de l’enquête, tiendra demain une conférence de presse.

Groupuscule néonazi démantelé : le point avec l'officier de communication de la gendarmerie

Les interpellations ont eu lieu ce matin vers 6 heures, dans le secteur de Morteau, notamment. Trois ou quatre individus soupçonnés d'appartenir à un groupuscule néo-nazi basé en Franche-Comté et baptisé "Blood & Honour C18" ont été arrêtés. Ils avaient publié sur leur site internet une photo d'hommes cagoulés munis d'armes de guerre.

Depuis deux semaines, le groupe est monté en puissance en publiant notamment une photo de huit hommes cagoulés portant des armes, dont une kalachnikov, un fusil à pompe et des fusils de chasse, et en annonçant qu'il était prêt à passer à l'acte pour défendre ses idéaux nationalistes. Des tags avaient également été découverts dernièrement par un collectif anti-fasciste de Besançon sur une ferme à Epenoy, dans le Doubs, puis sur un bâtiment à Champagnole, dans le Jura.

Pour l'officier de communication de la région de gendarmerie de Franche-Comté, Didier Guériaud, que nous avons contacté par téléphone, il était important d’agir vite, car le « groupe était potentiellement dangereux ».

 

Didier Guériaud, officier de communication de la région de gendarmerie de Franche-Comté
Created : mardi 20 mai 2014 10:35 Categories : Faits Divers | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Doubs | enquête | Gendarmerie | groupuscule | interpellations | néonazis
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.