Votation : Les suisses rejettent massivement l'idée d'un salaire minimum

Pour les syndicats et partis de gauche, le coût très élevé de la vie en Suisse justifiait ce salaire minimum.

Votation : Les suisses rejettent massivement l'idée d'un salaire minimum

L’introduction d’un salaire minimum à 4000 a été rejetée par 76,3 %des Suisses. L’initiative de l’Union syndicale suisse (USS) a même été rejetée à Neuchâtel (68,1%) et dans le Jura (64,1%), qui avaient adopté des projets similaires au niveau cantonal.

Pour les syndicats et partis de gauche, le coût très élevé de la vie en Suisse justifiait ce salaire minimum de 4.000 Francs Suisses. Mais une grande partie de la population craignait qu’un tel salaire ne favorise une hausse du chômage, presque inexistant en Suisse (3,2% en avril).

Created : dimanche 18 mai 2014 19:49 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : salaire minimum | Suisse | Votation
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Hand jeunes : La pression monte au GBDH
21 août 2019
L’ambiance est décontractée, mais l’investissement est complet. Les moins de 18 ans du Grand Besançon Doubs Handball, qui retrouveront le championnat...
Voile contact : Les Francs-Comtois en haut de l'affiche
21 août 2019
Les francs-comtois de l’équipe de France A et B de parachutisme se sont illustrés lors des derniers championnats d’Europe et Coupe du Monde de voile ...
Basket / Match de préparation : Défaite du Besac au gymnase Saint-Claude
21 août 2019
Le premier match de préparation de la saison du BesAC s’est conclue sur une défaite hier soir au gymnase Saint-Claude. Les Bisontins se sont inclinés...
Foot : 2è tour de la Coupe de France
20 août 2019
L es matches se disputeront ce samedi et ce dimanche. Pont de Roide – Larians Munans (samedi à 17h) Autechaux Roide – L’Isle sur le Doubs (samedi à 1...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.