Votation : Les suisses rejettent massivement l'idée d'un salaire minimum

Pour les syndicats et partis de gauche, le coût très élevé de la vie en Suisse justifiait ce salaire minimum.

Votation : Les suisses rejettent massivement l'idée d'un salaire minimum

L’introduction d’un salaire minimum à 4000 a été rejetée par 76,3 %des Suisses. L’initiative de l’Union syndicale suisse (USS) a même été rejetée à Neuchâtel (68,1%) et dans le Jura (64,1%), qui avaient adopté des projets similaires au niveau cantonal.

Pour les syndicats et partis de gauche, le coût très élevé de la vie en Suisse justifiait ce salaire minimum de 4.000 Francs Suisses. Mais une grande partie de la population craignait qu’un tel salaire ne favorise une hausse du chômage, presque inexistant en Suisse (3,2% en avril).

Created : dimanche 18 mai 2014 19:49 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : salaire minimum | Suisse | Votation
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

 Les Fins : Les enfants écrivent au Père Noël
9 décembre 2019
Aux Fins, à deux semaines de Noël, Bruno Todeschini, le maire de la commune, donne la possibilité aux enfants d’adresser leur liste au Père-Noël. Pou...
Bike Park de Miserey : Vers une issue favorable ?
7 décembre 2019
Pour des raisons de sécurité, le maire de la commune a décidé de fermer le bike park, installé en pleine forêt à Miserey Salines. Une décision identi...
Grand Besançon / JO 2024 : Candidat pour être centre de préparation
7 décembre 2019
C’est fait. Le Grand Besançon est officiellement candidat pour devenir l’un des centres de préparation aux Jeux Olympiques de 2024 à Paris. Un dossie...
Secteur de Bians-les-Usiers : l’eau impropre à la consommation
6 décembre 2019
Suite à une contamination bactérienne d’origine fécale de l’eau du réseau public dans un prélèvement effectué le 3 décembre dernier à Bians-les-Usier...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.