Absentéisme dans les mairies : Un fléau qui coûte cher


A quelques semaines des élections municipales, une étude de la fondation IFRAP, think tank dédié à l'analyse des politiques publiques, révèle que la plupart des mairies des grandes villes françaises souffrent d'un absentéisme très important et parfois injustifié. Un fléau qui, selon l'étude, coûte près de deux milliards d'euros par an.

Besançon plutôt bon élève

Le record est atteint à Montpellier où les absences représentent l'équivalent de presque 40 jours de travail par employé et par an. Grenoble et Strasbourg complètent le podium. A l'autre bout de ce palmarès, Besançon se révèle être moins touchée par cette problématique. Les absentéismes représenteraient 14 jours par an et par employé. Certaines communes brillent également par leur absence dans le classement. Si la ville de Paris a volontairement été écartée, Lille, Amiens et Nice n'ont simplement pas communiqué leurs données. Marseille a de son côté livré un bilan annuel global, sans aucun détail.

Précisons que ces absences sont très supérieures à ce que l'on trouve dans le privé. Dans les grandes entreprises, l'absentéisme est inférieur à 5%

Created : samedi 22 février 2014 14:09 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : absentéisme | mairies
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.