Supprimer l'écotaxe aurait un coût de 800 millions pour l'État.


Hier, le premier ministre Jean Marc Ayrault a annoncé la suspension de l'écotaxe « le temps de la concertation », à la suite d'une rencontre mardi matin, à Matignon, avec les élus bretons, le Préfet de région et les ministres concernés. Cependant, le fait de mettre un terme à cet accord aurait des répercussions financières très importantes sur les finances publiques.

Sur iTélé, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a annoncé que défaire le contrat avec la société chargée de sa collecte coûterait 800 millions d'euros.

Pour l'Officiel des Transporteurs, le report de l'application de la taxe représente un manque à gagner en recettes d'environ 90 millions d'euros par mois pour l'État. L'écotaxe devant initialement s'appliquer à partir de juillet 2013, le manque à gagner pour les finances publiques serait ainsi d'environ 700 millions d'euros entre juillet dernier et le 1er janvier 2014. A l'origine, Le dispositif devait rapporter un peu moins de 1,2 milliard d'euros chaque année.

De son côté, la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) souligne que la suspension de l'écotaxe remet en cause pas moins de 500 millions d'euros de travaux d'infrastructures, qui auraient généré 4 000 emplois sur les chantiers et assurerait "une meilleure qualité de service aux entreprises et aux particuliers".

Created : mercredi 30 octobre 2013 10:31 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Ayrault | écotaxe | état | suspension
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.