Journée cruciale pour les travailleurs frontaliers


Les associations de défense des travailleurs frontaliers doivent rencontrer ce mardi le ministre de l’économie Pierre Moscovici à Paris. Au cœur de cette réunion, la suppression du droit d’option voulue par le gouvernement.

A partir du 1er juin prochain les quelque 169.000 personnes résidant en France et travaillant en Suisse n’auront plus le choix. Elles devront cotiser à l'assurance maladie et abandonner leur assurance privée en France. Une mesure qui devrait rapporter 150 millions d'euros à la Sécurité sociale.

Created : mardi 1 octobre 2013 10:55 Categories : Economie | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : assurance maladie | Frontaliers | Pierre Moscovici
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter

COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE

 
+1 #1 cotisation sur revenu imposablexmen2570 01-10-2013 15:14
apres avoir lu plusieurs articles sur la decision du gouvernement une question me viens à l'esprit
les dires sont 6% sur le revenu imposable mais comment sera calculee la prime quand un des membres dela famille travaille en france . cette personne cotise deja donc il n'est pas juste de reprelever 6% du montant imposable qui englobe le foyer fiscal
les frontaliers attendent des reponse claires
 

Dans la même thématique

Port du voile : La mère de famille porte plainte
17 octobre 2019
On l’a appris hier. La mère de famille, prise à partie par un élu du Rassemblement National, vendredi, parce qu’elle portait le voile dans l’hémicycl...
Glyphosate : Pas d’arrêté à Devecey et Mandeure
17 octobre 2019
Le tribunal administratif de Besançon a débouté les maires de Devecey et Mandeure, qui avaient pris un arrêté contre l’usage du glyphosate et des pro...
Besançon : Grande battue des chasseurs ce samedi
15 octobre 2019
Ce samedi, les associations de chasse se réunissent à Besançon pour une grande chasse au gibier. Les associations appellent donc l’ensemble des prome...
Conseil régional de BFC : Marie Guite Dufay fait un signalement au procureur de la République
13 octobre 2019
La réaction pleine de haine, et sans doute calculée, du Rassemblement National vendredi, lors de la dernière session du Conseil Régional de Bourgogne...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.