Municipales à Lons-le-Saunier : le PS veut détrôner Pélissard

On poursuit notre série consacrée aux élections municipales de mars prochain… La rédaction de Plein Air fait le tour d’horizon des principaux enjeux et des candidats déjà déclarés… Direction Lons-le-Saunier, où le Parti socialiste espère bien détrôner l’UMP Jacques Pélissard, en place depuis 25 ans.

Municipales à Lons-le-Saunier : le PS veut détrôner Pélissard
Jacques Pélissard, candidat UMP à sa propre succession à Lons

Trois listes devraient s’affronter en mars prochain à Lons-le_Saunier… A droite d’abord, sans surprise, le député UMP Jacques Pélissard, élu maire de la capitale jurassienne en 1989, espère, à 67 ans, rempiler pour un cinquième mandat.

Face à lui, il trouvera le socialiste Marc-Henri Duvernet, 26 ans… le jeune conseiller général veut faire campagne à la tête d’un large rassemblement… Il peut compter pour cela sur le soutien du président PS du Conseil Général du Jura, Christophe Perny. Mais aussi plus surprenant, sur celui du Modem, qui trouve le jeune candidat « sincère » dans « sa démarche de proximité »… Marc-Henri Duvernet est bien décidé à faire chuter l’actuel maire de Lons et pour y parvenir, il a trouvé un cheval de bataille. Le non-cumul des mandats, pointant du doigt évidemment Jacques Pélissard. « Si je suis élu maire de Lons-le-Saunier, je ne cumulerai pas avec la présidence de l’agglomération », disait Marc-Henri Duvernet en mars dernier chez nos confrères de France 3, insistant sur le fait de vouloir défendre une « autre manière de faire de la politique »…

Cela étant dit, Marc-Henri Duvernet sait que le chemin sera long pour conquérir la mairie, surtout dans le contexte actuel sur le plan national, qui semble peu favorable à la gauche. Dur aussi car il faudra sans doute compter, comme en 2008, sur la présence au premier tour de Bernard Roux, candidat indépendant mais proche du PS. Bernard Roux qui se voyait même déjà soutenu par Christophe Perny. A tel point que le président du Département, qui ne se représente donc pas aux municipales, a dû clarifier les choses, en réaffirmant son soutien au candidat Duvernet. Ce qui - dit-il - ne l’empêche pas de « respecter Bernard Roux », qu’il apprécie « humainement ». Les électeurs de gauche auront donc le choix… Rappelons qu’en 2008, Jacques Pélissard avait été élu pour un quatrième mandat, dès le premier tour, avec 55,48 % des suffrages.

Et rappelons les dates des élections municipales : les 23 et 30 mars prochains…

Created : mardi 1 octobre 2013 06:47 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jacques Pélissard | Lons le Saunier | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.