Besançon / musique : Time’s Keeper sort son 1er single

Un bel avenir se dessine pour Time’s Keeper

Besançon / musique : Time’s Keeper sort son 1er single
François, Thomas et Tom

Ils sont sympas, humbles, beaux gosses et surtout talentueux. François Brugger ( 18 ans, étudiant en DNMADE, option son au lycée Pasteur), Thomas Borey (17 ans, en terminale au lycée Ledoux) et Tom Hartman-Gislin (17 ans, en terminale au lycée Ledoux) forment le trio Time’s Keeper. Une formation bisontine qui a vu le jour il y a un an et demi et qui vient de sortir son premier single, baptisé « Less is more ». Un morceau entièrement autoproduit, masterisé à Londres.

François et Thomas se connaissent depuis le collège. Quant à Tom, il a rejoint le duo, il y a peu, après avoir fait la connaissance de la petite amie de Thomas, qui se trouvait dans sa classe au lycée. Depuis le groupe est inséparable. Les trois potes suivent des cours au conservatoire, dans un atelier collectif, qui leur permet de peaufiner leur projet musical. En plus de leur home studio, qu’ils continuent d’aménager, ils profitent également des salles de travail et des ateliers de production mis à leur disposition par le Bastion. Ces jeunes artistes ambitionnent d’aller encore plus loin et ne cachent pas leur souhait de faire de la musique une pratique professionnelle. D’ailleurs, après leur bac en poche, Thomas et Tom souhaitent quitter provisoirement Besançon, pour suivre l’année prochaine les cours de la très prisée Music Academy International de Nancy, respectivement en cursus production et guitare.

 Une récente première expérience scénique

Comme beaucoup de jeunes groupes, le trio a participé aux traditionnelles fêtes de fin d’année dans les lycées bisontins, mais en janvier dernier une première étape a été franchie. Dans un bar bisontin, le PDZ, pour ne pas le citer, ils se sont produits devant une centaine de spectateurs. Une première expérience scénique qu’ils n’oublieront pas. Ce premier vrai concert, qui a duré 45 minutes, aura nécessité trois mois de préparation. L’expérience fut riche et très formatrice. C’est fait, le virus de la scène les a touchés de plein fouet.

Des projets

Pour l’heure, leur premier single « Less is more » est à découvrir sans modération sur Spotify et YouTube. Un deuxième devrait suivre d’ici quelques mois. Concernant les prochaines dates de concert, les jeunes en redemandent. Pour l’heure, tant que rien n’est confirmé, ils préfèrent garder le silence. De toute façon avec autant de talent, on ne se fait pas de souci pour eux .

L'interview de la rédaction
Created : dimanche 9 février 2020 07:49 Categories : Actualités locales | Evénements | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse | musique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.