Ecole : L’académie de Besançon engagée dans une réflexion sur le climat scolaire

Actuellement, dans l’académie de Besançon, plusieurs établissements adhèrent à cette réflexion et cette dynamique.

Ecole : L’académie de Besançon engagée dans une réflexion sur le climat scolaire
Cécile Beisser-Voignier, responsable de la cellule climat scolaire

Depuis 2014, l’académie de Besançon fait du climat scolaire un enjeu tout particulier. A travers l’expérimentation « soutien au comportement positif », elle met tout en œuvre pour accompagner les écoles, collèges et lycées de son territoire dans cette démarche. Une cellule académique « climat scolaire », gérée par Cécile Beisser-Voignier, a été créée. L’idée étant de susciter une prise de conscience des enseignants pour que règne au sein des établissements scolaires une sérénité qui contribuera forcément in fine à une transmission plus aisée des savoirs et des apprentissages. En compagnie de partenaires que sont Canopé, l’université, l’espe et le milieu associatif, le rectorat entend donner à ses professionnels de l’éducation les outils nécessaires pour réussir et progresser en ce sens. Ce point devrait être prochainement développé dans le cursus de formation des futurs enseignants.

Actuellement, dans l’académie de Besançon, plusieurs établissements adhèrent à cette réflexion et cette dynamique. « Les établissements scolaires engagés y gagnent en qualité de vie » assure Cécile Beisser-Voignier. Différentes actions sont menées pour atteindre le grand objectif final. Cela concerne bien entendu les relations avec les élèves, mais aussi entre les membres d’une communauté éducative et avec les parents. Les projets pour améliorer le climat scolaire ne manquent pas. Ils s’articulent autour de sept domaines que sont : la prévention des violences et du harcèlement, la stratégie d’équipe, les pratiques partenariales, la coéducation … A plus ou moins long terme, le rectorat veut créer des mises en réseau et des coopérations entre les établissements scolaires afin que chacun puisse s’inspirer des bonnes idées des autres et qu’une continuité s’effectue pour une meilleure prise en charge des jeunes francs-comtois.

Après plusieurs années d’expérience, le rectorat de Besançon va être en mesure prochainement d’évaluer la pertinence de la démarche. Néanmoins, les premiers ressentis sont positifs. Les adultes reconnaissent évoluer dans un climat plus apaisé. Cela se justifie par une baisse des incivilités, des violences et du nombre de conseils de discipline par exemple. Il a également été constaté une meilleure adhésion des jeunes aux apprentissages proposés.

L'interview de la rédaction
Created : mercredi 10 octobre 2018 18:30 Categories : Actualités locales | Education | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.