Besançon : La Région « 1er investisseur public » en Bourgogne Franche-Comté.

En 2018, pour l’ensemble de la région Bourgogne Franche-Comté, l’ investissement consenti par la Région s’élève à 366 millions d’euros .

Besançon : La Région « 1er investisseur public » en Bourgogne Franche-Comté.
Patrick Ayache. S. Fonquernie. L. Lucchesi. E. Aebischer

86 millions d’euros, c’est le total des aides allouées par le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, via sa commission permanente, aux entrepreneurs, associations et lycées du Doubs pour le seul premier semestre de l’année 2019. Les champs d’action sont divers et variés et touchent de très nombreux domaines tels que l’économie, l’agriculture, le tourisme, l’éducation, l’apprentissage, l’enseignement supérieur et la recherche, les transports, les sports et la culture.

Patrick Ayache, Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté tient à souligner que la collectivité est «  le 1er investisseur public de la région ». En 2018, pour l’ensemble de la région Bourgogne Franche-Comté, l’ investissement consenti par la Région s’élève à 366 millions d’euros . « C’est 20% de plus qu’avant la fusion des deux territoires » souligne Mr Ayache. L’élu franc-comtois explique que la région Bourgogne Franche-Comté soutient les dossiers importants, comme PSA et Alstom, mais qu’elle apporte également son aide aux TPE, aux agriculteurs, aux familles, …. .

Dernièrement, malgré le coût que représente la réforme du lycée, la Région a tenu à conserver la gratuité des manuels scolaires pour tous les lycéens de Bourgogne et de Franche-Comté. Pour ne pas pénaliser les familles, une augmentation non négligeable a été consentie pour les élèves de seconde et 1ère , passant ainsi l’aide individuelle par jeune de 20 à 60 euros. « Cet accompagnement financier ne s’effectue pas dans toutes les régions de France » rappelle Liliane Lucchesi, la conseillère régionale pontissalienne. Rappelons également qu’en région Bourgogne Franche-Comté, les transports scolaires sont gratuits. Depuis le transfert de la compétence transport à la région, le prix des déplacements en bus Mobidoubs a également diminué. Actuellement, pour 1,50 € le trajet, il est possible de rallier Besançon à Pontarlier. L’agriculture fait également l’objet de toutes les attentions, avec par exemple, le vote, en juin dernier, d’une aide sécheresse pour les exploitations du département du Doubs.

Patrick Ayache, vice-président de la région Bourgogne Franche-Comté
Created : mardi 9 juillet 2019 17:44 Categories : Economie | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : économie | Région Bourgogne Franche-Comté
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.