Tourisme estival : Quelles sont les 1ères tendances ?

En moyenne, par séjour, les estivants injectent 1.000 euros dans l’économie locale.

Tourisme estival : Quelles sont les 1ères tendances ?
Loïc Niepeceron et Sylvie Martin

Ce vendredi matin, à Besançon, Sylvie Martin, Conseillère régionale, déléguée au tourisme et à la viticulture, et Loïc Niepeceron, conseiller régional, Président de Bourgogne Franche-Comté Tourisme, ont dressé une tendance de l’activité touristique entre le 1er mai et le 26 août dans la région. Elle est le reflet des réponses émanant d’un questionnaire envoyé à 1.962 prestataires touristiques.

Selon les réponses obtenues, Bourgogne Franche-Comté Tourisme annonce une fréquentation identique à celle de l’année dernière. Il en ressort que l’environnement naturel, le calme, le patrimoine historique et culturel sont des valeurs sûres pour notre région. « La Bourgogne Franche-Comté, c’est le flow tourisme. C’est aussi la redécouverte de la sérénité, dans un environnement protégé » explique Mr Niepeceron. Les promenades et randonnées, les visites de sites naturels, la gastronomie et les produits du terroir et la pratique du vélo, notamment à assistance électrique, sont plébiscités par les touristes. Les Eurockéennes de Belfort, le Fimu, le No Logo Festival, le Tour de France… sont des grands évènements qui suscitent de l’intérêt en Bourgogne Franche-Comté. En revanche, la mauvaise qualité du réseau internet et le manque d’évènements culturels sont dénoncés par les visiteurs.

En moyenne, par séjour, les estivants injectent 1.000 euros dans l’économie locale. Les activités et les achats de produits régionaux arrivent en tête des dépenses (42%), suivi de l’hébergement (27%), la restauration (17%) et le transport (14%). Pour cette saison, une majorité de professionnels ont jugé que la fréquentation française est en hausse. Concernant les touristes étrangers, il est enregistré une augmentation des belges, une baisse des Britanniques et une stagnation des Suisses, Allemands et Néerlandais. « Des évènements internationaux et climatiques peuvent inquiéter un touriste étranger » explique Mr Niepeceron, qui fait ainsi référence à l’action des gilets jaunes et aux récentes canicules.

Itinérance et hébergement

Conscient que l’hébergement est insuffisant et vétuste en Bourgogne Franche-Comté, le Conseil Régional poursuit son soutien à la réhabilitation ou à la construction d’infrastructures. Depuis 2016, 80 millions d’euros ont été investis sur le territoire dans ce domaine. Par ailleurs, pour répondre au mieux aux attentes des touristes, qui n’hésitent pas à se déplacer lors d’un séjour, la collectivité réfléchit à la création d’outils numériques sur le patrimoine ou encore la création de parcours thématiques sur l’œnologie et le tourisme fluvial. L’itinérance fait désormais parties des nouveaux comportements adoptés par les touristes.

Les interviews de la rédaction
Created : vendredi 30 août 2019 12:37 Categories : Actualités locales | Tourisme | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : tourisme
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Besançon : Faits divers
25 février 2020
Ce mardi, à Besançon les policiers de la brigade motocycliste urbaine ont interpellé un conducteur refusant d’être contrôlé. Également en défaut de c...
Pontarlier : Au volant avec 3,60 grammes d'alcool par litre de sang
18 février 2020
Un individu sera déféré demain devant le parquet bisontin. Ce dernier est impliqué dans un accident de la route, survenu le 11 février, alors qu’il é...
Justice :Nordhal Lelandais placé en garde à vue pour une agression sexuelle sur une enfant mineure
7 février 2020
Nordahl Lelandais a été placé en garde à vue ce vendredi pour des soupçons d'agression sexuelle sur une cousine mineure, âgée de 14 ans au momen...
Pontarlier : Un pompier de 28 ans mordu par un homme ivre
23 janvier 2020
Un pompier pontissalien de 28 ans a été agressé lors d’une intervention par un individu alcoolisé. Le 22 janvier dernier, le jeune homme de 24 ans s’...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.