Haut-Doubs : De nouveaux projets pour le Château de Joux

En rénovant certaines parties du château, une nouvelle signalétique devrait voir le jour, tout comme la visite numérique.

Haut-Doubs : De nouveaux projets pour le Château de Joux
Image d'illustration

Depuis plus de soixante ans, le Château de Joux accueille chaque année de nombreux visiteurs, curieux de découvrir l’histoire de cet édifice emblématique du Haut-Doubs.

L’édifice retrace pas mois de 1 000 ans d’histoire. Actuellement accessible uniquement en visite guidée, les élus de la Communauté de Communes du Grand Pontarlier ont pour projet d’ouvrir le Château en visite libre.

De nombreux projets sont envisagés par les élus concernant ce monument touristique, projets qui devraient se concrétiser au cours des dix prochaines années.

Classé au caractère de monument historique, chaque projet, chaque chantier, chaque rénovation nécessite du temps pour ne pas dénaturer l’aspect historique du lieu. « Pour les chantiers effectués ici nous faisons appel à des corps de métiers spécifiques et reconnus pour les chantiers de monuments historique » explique Laurène Mansuy directrice du Château de Joux.

En rénovant certaines parties du château, une nouvelle signalétique devrait voir le jour, tout comme la visite numérique. « L’idée n’est pas de supprimer le contact humain que les visiteurs peuvent trouver avec les guides. Nous voulons simplement leur laisse le choix » ajoute-t-elle.

Trois nouvelles salles pour retracer 1 000 ans d’histoire

Si tout se passe comme prévu, après la rénovation viendra le temps de la création. Les élus de la CCGP ont la volonté de créer trois salles. La première, grâce à des maquettes, permettra d’expliquer quand a été construit le château et quelles évolutions ont été apportées à l’édifice au cours de son histoire.

Le deuxième espace deviendra un musée d’art et d’histoire militaire. Des collections sur l’armement entre 1717 et 1917 seront à découvrir. Sans oublier l’histoire du Château en tant que forteresse de défense de la frontière franco-suisse.

Et enfin que serai le Château de Joux, sans un espace dédié à Toussaint Louverture. La dernière salle permettra évidemment de découvrir l’histoire de Toussaint Louverture et son combat pour l’abolition de l’esclavage.

Laurène Mansuy
Created : mardi 6 août 2019 06:51 Categories : Actualités | Actualités locales | Tourisme Favoris : Ajouter aux favoris Tags : CCGP | Château de Joux | haut-doubs | Pontarlier | projets | tourisme
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.