GOUMOIS: communauté de destins entre français et suisses

Les deux villages de Goumois, le français et le suisse, ne sont séparés que par le Doubs et un pont qui l’enjambe.

GOUMOIS: communauté de destins entre français et suisses

Au cœur du Pays Horloger, Goumois est connue pour être un haut lieu de la pêche, de la randonnée ou encore du canoe-kayak. Dans cet écrin de verdure, on compte à peine plus de 300 âmes. Environ 200 côté français et un peu plus d’une centaine côté suisse. Goumois est en effet dans une position singulière, à cheval entre France et Suisse.

Le Doubs, enjambé par un pont bardé de drapeaux, fait office de frontière naturelle. C’est aussi le point de ralliement des deux communes de chaque côté des rives. Tel est l’héritage laissé au village par le traité de Vienne en 1815. La division n’est donc finalement qu’administrative et humainement le lien est fort, très fort même.

Car les habitants des deux villages y sont unis jusqu’à l’éternité par l’église et le cimetière, deux lieux symboliques situés côtés français et partagés par les deux Goumois. Une dernière demeure en terre française pour nos voisins suisses, preuve supplémentaire de cette communauté de destins.

Created : mercredi 1 août 2018 16:00 Categories : Culture | Actualités locales | Religion | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.