Une semaine contre le harcèlement scolaire au collège Diderot de Besançon

"Les objectifs de cette action : prévenir, repérer, aider et signaler"

Une semaine contre le harcèlement scolaire au collège Diderot de Besançon

Ce jeudi était la journée internationale contre la violence et le harcèlement à l’école, y compris le cyber-harcèlement. Dans la politique d’amélioration du climat scolaire, depuis maintenant quelques années, le collège Diderot met en place une semaine de prévention et de sensibilisation. Ce jeudi le travail était axé sur les sixièmes, mais chaque niveau de classe a eu une intervention adaptée à l’âge de ses élèves. Mme Geneletti, assistante sociale scolaire, et Mme Lambert, infirmière scolaire, étaient les deux intervenantes qui expliquaient aux jeunes élèves le thème du harcèlement. Les objectifs de cette action : prévenir, repérer, aider et signaler.

Une semaine thématique chaque année

Depuis 2015, le 5 novembre est une journée internationale pour sensibiliser à la violence et au harcèlement scolaire. Dans une politique d’amélioration du climat scolaire, le collège Diderot se mobilise depuis des années pour lutter contre ces agressions. Cette opération a pour but d’engager un travail de prévention sur des conduites à risque sur le harcèlement. C’est un travail qui est mené dans le cadre du Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté (CESC). Par ce biais, chaque niveau de classe a eu droit à des interventions adaptées à l’âge de ses élèves. Mais ce jeudi, le travail était axé sur les sixièmes. Mme Geneletti et Mme Lambert ont animé un cours qui avait pour vocation de faire prendre conscience de toutes les formes possibles de harcèlement. Au travers d’échanges pédagogiques et d’un petit jeu pour achever la séance, les élèves ont participé avec entrain. « On essaye de rendre l’échange très attractif. On essaye tous les ans de trouver des outils nouveaux pour ne pas rester dans des choses répétitives. Ça fonctionne, ils ont plein de choses à dire, ils sont intéressés par la thématique. Après ils n’ont pas toujours l’impression que certains actes quotidiens sont du harcèlement, et ils se rendent compte qu’il y a peut-être des comportements à modifier » souligne Sophie Geneletti, assistante scolaire au collège Diderot.

Un phénomène qui s’intensifie au collège

« Le harcèlement est une thématique profonde de l’adolescence, très récurrente depuis la primaire, et qui s’intensifie à l’arrivée au collège » déclare Virginie Mourey conseillère principale d’éducation et référente REP+. Pour y faire face, tout le corps enseignant du collège Diderot est mobilisé. L’objectif est de donner les compétences aux élèves pour savoir réagir en tant que victime mais aussi en tant que témoin. « Ça doit devenir un automatisme, de solliciter un adulte systématiquement lorsque ça arrive » poursuit la conseillère d’éducation. Pour Pierre-Antoine Baud, le principal adjoint, le climat scolaire de son établissement est plutôt apaisé, même si quelques rares cas de harcèlement sont parfois avérés. Selon lui, l’échange et la discussion permettent de résoudre ces problématiques. « C’est dans le cadre du dialogue qu’on arrive à dénouer les situations » affirme-t-il.


Created : vendredi 6 novembre 2020 17:33 Categories : Education | Santé | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : collège | Cyber-harcèlement | harcèlement | harcèlement scolaire
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.