« Bienvenue aux étudiants » : Une édition sous le signe de la sécurité sanitaire

Oublier les 4000 étudiants de l’an dernier, cette année, la jauge a largement été revue à la baisse. Seulement, 750 jeunes peuvent profiter de cet évènement cette année.

« Bienvenue aux étudiants » : Une édition sous le signe de la sécurité sanitaire

Ce jeudi, se tenait la manifestation  annuelle « bienvenue aux étudiants », organisée chaque année pour accueillir les jeunes qui viennent faire leurs études à Besançon. L’objectif est de créer du lien social et tout faire pour éviter l’isolement. Car réussir ses années universitaires passe aussi par une bonne insertion sociale avec ses paires, son lieu d’études et la Ville. Les autorités ont été sensibles à ces arguments. Ce qui a conduit la Préfecture a autorisé cette fête.

Malgré le contexte sanitaire du moment, l’association « BAE Le Concert » a pu organiser sa traditionnelle soirée à la Gare d’Eau. Cette année, les étudiants se sont adaptés à la situation du moment en organisant « une Silent Party ». Quatre scènes ont été installés pour l’occasion. Pour suivre la soirée, 750 casques ont été mis à la disposition du public. Cette soirée permet  de partager un bon moment, tout en respectant les mesures barrières et de distanciation physique. A cela s’ajoute, la prise de températures à l’entrée sur le site, un cheminement imposé et des points pour se désinfecter les mains. Une cinquantaine de jeunes bénévoles ont également été recrutés pour s’assurer que le port du masque était bien respecté.

Une jauge revue à la baisse

Oublier les 4000 étudiants de l’an dernier, cette année, la jauge a largement été revue à la baisse. Seulement, 750 jeunes peuvent profiter de cet évènement cette année. A quelques heures de la manifestatio , les organisateurs ne cachaient pas leur crainte, mais ils apprécient d’avoir obtenu la confiance des autorités. Cette soirée étudiante marque un premier vrai rassemblement de jeunes depuis mars dernier. « Un vrai bonheur que de voir des gens se réunir à distance » explique Marine Vuillermoz, la présidente de la BAF, la fédération des étudiants de Besançon. L’étudiante est fière de porter ce projet qui montre que « la nouvelle génération est prête pour changer les choses et mettre en place de nouvelles actions  pour entrer dans la nouvelle ère, imposée par la crise sanitaire ».

L'interview de la rédaction
Created : jeudi 17 septembre 2020 20:46 Categories : Actualités locales | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.