Bourgogne Franche-Comté : Une deuxième semaine consécutive sans surmortalité

En revanche, sur la période entre le 1er mars et le 4 mai, la région Bourgogne Franche-Comté enregistre 6.740 décès en 2020, 5.514 en 2019 et 5.932 en 2018.

Bourgogne Franche-Comté : Une deuxième semaine consécutive sans surmortalité

De bonnes nouvelles en provenance de la région. Ainsi, la baisse du nombre de décès amorcée après le pic de la première semaine d'avril se poursuit. Le nombre de décès survenus dans la semaine du 28 avril au 4 mai passe même en-dessous de celui des décès de 2019. C'est la deuxième semaine de suite sans surmortalité notable par rapport à 2019. Les hôpitaux enregistrent 14 % de décès en moins pendant la semaine du 28 avril au 4 mai par rapport à la semaine précédente. Le nombre de décès en hôpital est pour la première fois, depuis le début de la pandémie, inférieur aux décès enregistrés un an auparavant sur la même période. Le nombre de décès des personnes âgées de 85 ans ou plus diminue de 11 %. Elles sont également moins nombreuses à décéder en 2020 qu'en 2019 sur la semaine du 28 avril au 4 mai.

En revanche, sur la période entre le 1er mars et le 4 mai, la région Bourgogne Franche-Comté enregistre 6.740 décès en 2020, 5.514 en 2019 et 5.932 en 2018. Soit une progression de 22% entre 2019 et 2020 et de 14% entre 2020 et 2018. Avec 1.160 décès le département du Doubs voit le nombre de personnes décédées sur cette même période progresser de 48% par rapport à 2019 et de 24% par rapport à 2018. Concernant le département du Jura, l’évolution est moins importante. Avec 519 morts, entre le 1er mars et le 4 mai, l’évolution est de 15% entre 2020 et 2019 et de 8% entre 2020 et 2018.

Created : vendredi 15 mai 2020 16:02 Categories : Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.