Besançon / Police de sécurité du quotidien : Une démarche unique en France

Dans le cadre de cette convention, des étudiants du laboratoire de sociologie et d’anthropologie (Lasa) de l’Université de Franche-Comté conduiront cette étude.

Besançon / Police de sécurité du quotidien : Une démarche unique en France
Messieurs Mathurin, Bailly et Desferet

Ce mardi après-midi, Joël Mathurin, Préfet du Doubs, Benoît Desferet, directeur départemental de la sécurité publique du Doubs et Jacques Bahi, Président de l’université de Franche-Comté, ont signé une convention de partenariat permettant la mise en œuvre d’une évaluation des différents acteurs impliqués dans la coproduction de la sécurité au quotidien au sein du quartier Planoise. Il s’agit d’une démarche unique en France. Rappelons que ce quartier bisontin fait partie des 15 premiers secteurs qui expérimentent ce dispositif dit « des quartiers de reconquête prioritaire ».

Dans le cadre de cette convention, des étudiants du laboratoire de sociologie et d’anthropologie (Lasa) de l’Université de Franche-Comté conduiront cette étude. Elle permettra d’étudier la mobilisation des compétences et les capacités d’ajustement réciproque des acteurs du public (police, secours, Ville, …) et du privé (commerçants, associations, …) du quartier Planoise face à des situations relevant de la sécurité au quotidien.

Cela se traduira par des rencontres, des échanges et des réponses à des sondages. Ainsi un groupe de réflexion, comprenant des policiers, des acteurs locaux (élus, associatifs, riverain du quartier…), se retrouvera chaque semestre afin de faire le point sur la mise en œuvre du dispositif dans le quartier Planoise. Les résultats de cette étude seront restitués et permettront de concevoir des fiches action à destination des différents acteurs concernés pour les accompagner dans de nouvelles pratiques professionnelles.

Cette organisation est prévue sur deux ans. Selon toute vraisemblance la police de sécurité du quotidien du quartier Planoise de Besançon pourra compter sur l’intégralité de ses effectifs, soit 15 hommes supplémentaires, à compter du 3 décembre prochain.

Lucile Jouvet Legrand (Maître de Conférence au laboratoire de sociologie et d'anthropologie de l'université de Franche-Comté(. Benoït Desferet (directeur départemental de la sécurité publique du Doubs)
Created : mardi 13 novembre 2018 18:52 Categories : Actualités locales | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : sécurité | société | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.