MORTEAU: La ville honore Ginette Kolinka

Comme à chacune de ses interventions, l'émotion était palpable tant son récit sur la vie de déportée est glaçant.

MORTEAU: La ville honore Ginette Kolinka

A l’occasion d’une visite au Lycée Edgar Faure où elle a témoigné devant les élèves de son passé de rescapée des camps de concentration, Ginette Kolinka a été reçue en mairie où lui a été remise la médaille d'honneur de la Ville.

Retour sur le parcours de cette femme devenue une infatigable ambassadrice de la mémoire. Elle est née à Paris en 1924. Arrêtée à 18 ans avec son père, son frère et son neveu, elle est transférée à Drancy puis Auschwitz le 12 Avril 1944.  Son père et son frère sont immédiatement gazés. Elle retrouve sa famille à Paris le 6 Juin 1945, elle pèse 27kg.

Depuis, Ginette, matricule N°78599, parcourt le pays pour parler à la jeunesse avec un message clair : «  Je pense que la haine est à supprimer. On est tous des êtres humains, on est tous capables si on le veut de s’accepter. Je ne veux pas entendre le mot haine. J’ai pourtant la haine contre les personnes qui m’ont dénoncée, et la haine des nazis. Mais en fait, on ne rencontrait pas les nazis. On était bien 10 000 dans le camp, mais ils étaient  peu nombreux. L’humiliation était essentielle. On nous a rétrogradés à pire que des bêtes, ils ont réussi à nous transformer en êtres inhumains. »

Created : jeudi 25 octobre 2018 09:00 Categories : Société | Education | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.