Besançon : « L’IVG est un droit fondamental »

Ils s’insurgent contre ces choix qui vont à l’encontre d’un droit acquis « difficilement ». « Un retour en arrière ».



« Droit à l’IVG », « IVG pour toutes », « Droit de l’enfant d’être désiré et non imposé ». Dans le cadre de la journée mondiale pour le droit à l’avortement, qui se déroulera ce vendredi, l’Association Solidaires de Défense des Etudiants (ASDE) organisait un rassemblement ce jeudi sur la place Pasteur à Besançon. A travers cette action, les organisateurs ont voulu exprimer leurs inquiétudes face «  à la remise en cause de ce droit ».

Ils expliquent notamment que « l’attitude de certains professionnels de santé , dont le président de l’ordre des médecins, qui refusent de pratiquer des IVG, les inquiète ». Ils s’insurgent contre ces choix qui vont à l’encontre d’un droit acquis « difficilement et après un long combat». « Un retour en arrière ».

Ces étudiants tiennent à rappeler que l’IVG est « un droit fondamental ». Le collectif précise que «  les femmes disposent de leur corps » et que le choix de pratiquer une IVG « leur appartient ». « Personne n’a à remettre en cause ce droit acquis aujourd’hui » concluent-ils.

Selon le haut comité à l’égalité entre les femmes et les hommes, « on dénombre 47.000 décès chaque année des suites d’un avortement non médicalisée dans les pays où l’IVG est illégale.

Hervé, un étudiant mobilisé
Created : jeudi 27 septembre 2018 19:38 Categories : Actualités locales | Société | Social | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : social | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.