Environnement : Quelle est la situation actuelle concernant le niveau du Doubs ?

"Il faut bien distinguer le phénomène de l’assec qui est un phénomène visible et traumatisant, mais qui masque la réalité de la situation hydrologique qui n’est pas aussi dégradée que l’on veut bien le dire."

Environnement : Quelle est la situation actuelle concernant le niveau du Doubs ?
Image d'archives

Hier à Pontarlier, les services de l’Etat et les élus locaux se sont réunis pour aborder la situation d’assèchement du Doubs. Après cette rencontre, deux problématiques ont été relevées, l’assèchement de la rivière et la sécheresse.

La situation fait beaucoup parler chez les habitants du Haut-Doubs, la rivière a disparu de son lit depuis près d’un mois maintenant.
Entretien avec Christian Schwarz directeur départemental des territoires du Doubs

Quelle est la situation actuelle dans le Doubs concernant la sécheresse ?

Actuellement, nous sommes dans une situation d’alerte renforcée. Dans le dernier bulletin sécheresse datant de mercredi, les mesures de débit et de niveau de nappes sont comparées avec des niveaux historiques. La situation aujourd’hui n’est pas encore dans le niveau de crise.
Il existe trois niveaux d’alertes, et nous sommes dans le niveau intermédiaire, niveau alerte, niveau alerte renforcée et niveau de crise.

A quelle limite pouvons-nous identifier le niveau d’alerte renforcée du niveau de crise ?

Le niveau de crise est défini de manière mathématique. Mais aujourd’hui par rapport à la disparition de la rivière du Doubs de son lit, il faut différencier le niveau d’alerte sécheresse, de l’assèchement du Doubs. Ce sont deux phénomènes bien différents.
Il faut distinguer la situation hydrologique du phénomène de l'assec du Doubs. L’eau qui coule en aval du Lac St Point s’engouffre dans des pertes, ce qui ne se passait pas les années précédentes. C’est à cause de cette situation qu’il n’y a plus d’eau.

Avec les élus locaux et les services de l’Etat quelles décisions avez-vous pris concernant ces deux phénomènes ?

Pour la partie sécheresse, dans l’immédiat il n’est pas prévu de renforcer les niveaux de restriction par rapport à la situation actuelle. On renforcera la restriction si nous venons à passer en niveau de crise.

Concernant l'assec du Doubs, il est convenu que l’on poursuit les aménagements en cours. L’objectif étant qu’aux prochaines chutes de pluie nous puissions éviter de perdre le Doubs comme il le fait actuellement.
A plus long terme, nous souhaitons rassembler toutes les données que nous avons sur le secteur, pour effectuer un certains nombres de travaux qui nous permettraient de retrouver la situation comme nous la connaissions jusqu’à maintenant.

Quels types de travaux pourraient donc être envisagés ?

A ce stade, les grosses crues que nous avons eu l’hiver dernier ont eu un double effet. Le premier a été de nettoyer le lit de la rivière et peut-être de remettre à jour des circulations qui jusqu’alors étaient bouchées.
La deuxième explication c’est que ces grosses pluies se sont accompagnées d’un nouveau dessin du lit du Doubs. A certains endroits la rivière passe là où il y a des failles, et ce sont des endroits ou le Doubs ne passait pas les années précédentes.

Au vu de l’ensemble de ces éléments, nous devons compiler la totalité des données et les exploiter pour établir un programme de travaux partagés. Pour l’instant ce serait prétentieux de vous dire exactement quels travaux nous envisageons tant que la situation n’a pas été analysée.

Si le lit de la rivière réapparaît, les recherches afin d’effectuer des travaux seront-elles maintenues ?

Oui, les travaux seront maintenus une fois que nous saurons comment agir exactement. Nous voulons redonner la vie au Doubs telle que nous la connaissions auparavant.

Aujourd’hui à quel niveau d’eau sont les nappes phréatiques ? Faut-il s’inquiéter ?

Paradoxalement, les nappes phréatiques sont à des niveaux supérieurs aujourd’hui à ce qu’ils étaient l’an passé. Le niveau d’eau du lac St Point est à la même date que l’an passé 20 centimètres plus haut que l’année dernière.
Il faut bien distinguer le phénomène de l’assec qui est un phénomène visible et traumatisant, mais qui masque la réalité de la situation hydrologique qui n’est pas aussi dégradée que l’on veut bien le dire.

Created : vendredi 24 août 2018 16:28 Categories : Actualités | Actualités locales | Société | Environnement Favoris : Ajouter aux favoris Tags : assec | Assèchement | Doubs | Doubs rivière | Environnement | lac st point | sécheresse | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.