Choix du secteur :
Se connecter :

Le direct

  1. Toute l'actu

Besançon : Faits divers

25-07-2021 à 18:07 Actualités

Concernant les deux individus dont la garde à vue a été prolongée samedi soir, on a appris ce dimanche que l’un d’eux devra s’expliquer prochainement devant la justice. En attendant...

Elections

  1. Régionales
  2. Départementales

Les jeux avec Plein Air

  1. De la semaine
Pas de jeu actuellement

Pontarlier : Les réseaux sociaux et les ados

Dans le cadre des actions de prévention que le Point Accueil Ecoute Jeune Episode de Pontarlier mène à destination des collégiens et des lycéens de son territoire, un théâtre forum s’est tenu ce jeudi matin au théâtre du Lavoir de Pontarlier. Il portait sur l’utilisation des réseaux sociaux et des jeux vidéo chez les jeunes.

Cette animation a été confiée à la Compagnie des Chimères qui pour l’occasion avait conçu trois scénettes qui interpellaient les adolescents sur cette problématique. Les participants, en l’occurrence une classe de 4è du collège Lucie Aubrac, étaient invités à réagir aux situations proposées par trois comédiens et à y participer en montant sur scène. Il faut bien l’avouer, ces utilisateurs n’ont pas toujours conscience de la perversité de ces nouveaux moyens de communication. L’utilisation et la diffusion de leur image ne semblent plus vraiment les choquer. Une sorte de banalité ou de fatalisme s’est instaurée. « Pour ces jeunes, cela fait partie de la règle du jeu. C’est un peu inquiétant. Mais il est bon d’en avoir conscience » explique Karine Grosjean, la directrice de la Compagnie des Chimères. Pour l’intervenante, ce travail de sensibilisation doit se poursuivre pour former encore ces jeunes cerveaux.

Et les ados ?

Pour Simon, « les réseaux sociaux lui permettent de communiquer avec ses potes en dehors des cours et de partager des choses avec eux ». L’adolescent a conscience qu’il faut maîtriser leurs codes. « Car ça peut vite dégénérer ». Ce jeune garçon reconnaît que la diffusion de certaines images sur la toile le laisse indifférent et ne lui pose pas vraiment de problème. Lui-même, ayant dernièrement autorisé ses copains à utiliser une de ses photos. « Il y en a tellement qui circule» explique-t-il. Une réaction pour signifier qu’il est compliqué d’aller à l’encontre de ce phénomène de société. Loïc a retenu la leçon. « Cette matinée nous a confrontés à nos limites. Il ne faut pas en faire trop, s’afficher inutilement » explique-t-il. Quant à Louis, il a bien saisi toute la nuance de ces outils de communication. « D’un côté c’est nul. Quand par exemple sont diffusées des informations qui concernent la vie privée, des injures ou certaines photos. Par contre, c’est bien car les réseaux sociaux nous permettent de communiquer entre nous » conclut-il.