Pontarlier : Les réseaux sociaux et les ados

Il faut bien l’avouer, ces utilisateurs n’ont pas toujours conscience de la perversité de ces nouveaux moyens de communication.

Pontarlier : Les réseaux sociaux et les ados
Photo : Laurent Saillard

Dans le cadre des actions de prévention que le Point Accueil Ecoute Jeune Episode de Pontarlier mène à destination des collégiens et des lycéens de son territoire, un théâtre forum s’est tenu ce jeudi matin au théâtre du Lavoir de Pontarlier. Il portait sur l’utilisation des réseaux sociaux et des jeux vidéo chez les jeunes.

Cette animation a été confiée à la Compagnie des Chimères qui pour l’occasion avait conçu trois scénettes qui interpellaient les adolescents sur cette problématique. Les participants, en l’occurrence une classe de 4è du collège Lucie Aubrac, étaient invités à réagir aux situations proposées par trois comédiens et à y participer en montant sur scène. Il faut bien l’avouer, ces utilisateurs n’ont pas toujours conscience de la perversité de ces nouveaux moyens de communication. L’utilisation et la diffusion de leur image ne semblent plus vraiment les choquer. Une sorte de banalité ou de fatalisme s’est instaurée. « Pour ces jeunes, cela fait partie de la règle du jeu. C’est un peu inquiétant. Mais il est bon d’en avoir conscience » explique Karine Grosjean, la directrice de la Compagnie des Chimères. Pour l’intervenante, ce travail de sensibilisation doit se poursuivre pour former encore ces jeunes cerveaux.

Et les ados ?

Pour Simon, « les réseaux sociaux lui permettent de communiquer avec ses potes en dehors des cours et de partager des choses avec eux ». L’adolescent a conscience qu’il faut maîtriser leurs codes. « Car ça peut vite dégénérer ». Ce jeune garçon reconnaît que la diffusion de certaines images sur la toile le laisse indifférent et ne lui pose pas vraiment de problème. Lui-même, ayant dernièrement autorisé ses copains à utiliser une de ses photos. « Il y en a tellement qui circule» explique-t-il. Une réaction pour signifier qu’il est compliqué d’aller à l’encontre de ce phénomène de société. Loïc a retenu la leçon. « Cette matinée nous a confrontés à nos limites. Il ne faut pas en faire trop, s’afficher inutilement » explique-t-il. Quant à Louis, il a bien saisi toute la nuance de ces outils de communication. « D’un côté c’est nul. Quand par exemple sont diffusées des informations qui concernent la vie privée, des injures ou certaines photos. Par contre, c’est bien car les réseaux sociaux nous permettent de communiquer entre nous » conclut-il.

Le reportage de la rédaction
Created : jeudi 24 mars 2016 19:40 Categories : Actualités locales | Société | A la une | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : ADOLESCENT | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Faits divers : Retour sur l'accident de Scey-Maisières
22 novembre 2019
Les sapeurs-pompiers du Doubs sont intervenus ce matin au niveau de la piste cyclable de Scey-Maisières. Un homme a chuté de plusieurs mètres. Après ...
Pontarlier : Faits divers
21 novembre 2019
Mercredi soir, les policiers pontissaliens ont été appelés par un citoyen référent qui a détecté des odeurs suspectes non loin d’un appartement du qu...
Faits divers : Deux travailleurs clandestins interpellés
21 novembre 2019
Dans le cadre du comité antifraude, la Police aux Frontières de Pontarlier en collaboration avec l'URSSAF a réalisé une opération de contrôle hi...
Faits divers : Vols à l’étalage dans les zones commerciales
21 novembre 2019
En seulement deux jours à Pontarlier, deux personnes ont été interpellées par les forces de l’ordre après avoir commis des vols à l’étalage. Le premi...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.