Genève : le parti anti-frontaliers remporte la votation sur les parking relais

Genève ne participera pas au financement de cinq parkings relais (P+R) en France voisine. Ainsi en ont décidé les électeurs du canton, dimanche.

Genève : le parti anti-frontaliers remporte la votation sur les parking relais

Les frontaliers étaient encore au centre des débats ce dimanche lors des votations en Suisse. Dans le canton de Genève, le référendum du MCG, le parti anti-frontalier, contre un crédit de 3,1 millions de Francs suisses devant servir à la construction de cinq parkings relais à la frontière a été accepté par 51,2% des votants. C’est donc une défaite pour le gouvernement genevois et les partis traditionnels.

Le Mouvement Citoyen Genevois dénonçait ainsi le versement par Genève de 240 millions d'Euros sur dix ans pour financer des infrastructures routières en France dans le cadre du projet d'agglomération franco-valdo-genevois.  Le crédit refusé, hier, constituait une première tranche.

Le leader du MCG, Eric Stauffer, estime qu'il s'agit « d'un message clair adressé aux autorités françaises: oui, vous devez faire des parkings relais, mais non, les Genevois ne les financeront pas ». Côté français, on interprète ce résultat comme un nouvel acte de défiance vis à vis des travailleurs frontaliers. 

Eric Stauffer interrogé par nos confrères de "La Tribune de Genève"
Created : lundi 19 mai 2014 10:38 Categories : Politique | Société | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Frontaliers | genève | MCG | Votation
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.