Santé : Un service pour aider les soignants épuisés au sein de l'hôpital de Haute-Comté

Face au constat d'un épuisement global au sein de la profession, "Au fil de l'aidant" a pour ambition de prendre en compte les besoins du soignant dans la prise en charge de patients atteint de pathologies neuro-évolutives.

Santé : Un service pour aider les soignants épuisés au sein de l'hôpital de Haute-Comté

Depuis septembre 2019, le centre hospitalier intercommunal de Haute-Comté est doté d’un nouveau service. Il s’agit d’une plateforme d’accompagnement et de répit des Aidants nommé « Au Fil de l’aidant ». À l’initiative de l’ARS au niveau national, cette plateforme a pour but de palier à l’épuisement des soignants en charge de patients atteints de maladie neurodégénératives. Nombreux sont les aidants isolés et fatigués à cause de l’implication que demande un tel rôle. Dans la région, ce constat d’épuisement a été recensé. De plus, l’effet « papy boom » va augmenter le nombre de patients atteints de ces pathologies les prochaines années.

Voilà pourquoi nombreuses initiatives voient petit à petit le jour. Au plus proche, trois théâtres-forums auront lieu, le 17 février au Russey, le 18 à Ornans et le 12 mars aux Granges Narboz. Ils permettront aux aides-soignants de poser des questions pendant des scénettes interactives,

 

Une prise en charge aussi bien collective qu’individuelle

Tout d’abord, il est question de maintenir le plus longtemps possible la personne malade à domicile. Un travail sur des relais d'hébergement temporaire dans des maisons de retraites ou EHPAD est en cours. Un autre projet est également expérimenté, aussi bien à l’échelle nationale que locale. Il s’agit d’un dispositif de « relayage » ou de « baluchonnage ». Elle consiste en un déploiement de professionnels qui remplaceraient, de manière ponctuelle, la présence de l’aidant. Ce dernier pourra alors prendre un temps pour ses obligations ou de répit. Un temps consacré à des sorties culturelles par exemple. Car il s’agit d’une des initiatives de la plateforme. Devraient bientôt être mises en place des journées à thème ou consacrées à des visites, « axées sur le lien social car bien souvent, les aides-soignants sont isolés dans leur quotidien » explique Julie Jeannier, coordinatrice au sein du service.

Pour rester dans les ateliers collectifs, la méthode « Snoezelen » est également appliquée aux patients. Cette pratique, originaire des Pays-Bas, permet d’apaiser les troubles du comportement par les sens, en utilisant l’aromathérapie ou encore la musicothérapie. Si cette initiative est adressée principalement aux aidés, les soignants en bénéficient indirectement : les symptômes de leurs patients sont diminués et eux disposent de clés supplémentaires applicables dans la prise en charge.

En parallèle, un accompagnement individuel est possible avec Justine CHATELAIN, la psychologue dédiée à la plateforme. « Jusque là, tout le panel medico-social qui était proposé aux aidés étaient des choses concrètes axés sur le médical, l’administatif ou le social, explique Julie Jeannier. Aujourd'hui, on axe sur la prise en compte de l’aidant »

 

Concernant les Théatre forums, l’entrée est libre. Ils se tiendront respectivement :

Le lundi 17 février 2020 à la Salle de la Mairie du Russey, dès 14h30

Le mardi 18 février 2020 dans la salle du Centre d’Animations et de Loisirs d’Ornans dès 14h30

Le jeudi 12 mars 2020 dans la salle des fêtes Les Fontaines des Granges Narboz, à partir de 14h30

Pour plus d’informations : 03.81.38.65.00

Julie Jeannier
Created : vendredi 14 février 2020 17:26 Categories : Actualités | Actualités locales | Social | Santé Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.