Besançon : Un bus pour sensibiliser au handicap et aux difficultés du quotidien

Le bus est présent jusqu’à dimanche soir au festival Grandes Heures Nature à Micropolis.



C’est une initiative unique en France. Le Ville de Besançon vient de se doter d’un bus pédagogique dont la mission principale est de sensibiliser jeunes et moins jeunes aux problématiques liées au handicap. L’objectif est de faire changer le regard sur le handicap, mais surtout de questionner sur le nécessaire renforcement de l’accessibilité dans les lieux publics et montrer que parfois, malgré l’étroitesse des lieux, rien n’est impossible.

Ce bus qui a été entièrement aménagé par des élèves du lycée Claude Nicolas Ledoux de Besançon a été transformé en magasin. Il met en exergue les difficultés rencontrées par des personnes en situation de handicap et donne en même temps quelques indices pour améliorer l’accueil et accompagner au mieux jusqu’à l’acte d’achat. Dans un deuxième temps, dans un autre espace aménagé, les animatrices du centre communal d’action sociale de la ville de Besançon invitent au dialogue et à la discussion sur toutes les formes de handicap et la place de la personne handicapée dans notre société. La diffusion de deux courts-métrages permet de lancer la discussion sans culpabiliser. En parallèle, d’autres ateliers sont proposés comme celui consistant à faire porter des charges pour mieux comprendre les difficultés à se mouvoir d’une personne âgée ou encore la conduite d’un fauteuil roulant.

Grandes Heures Nature

Le bus est présent jusqu’à dimanche soir au festival Grandes Heures Nature à Micropolis. Ce vendredi après-midi, collégiens et lycéens s’y sont succédés. « C’est un formidable espace qui nous montre bien les difficultés lorsque l’on est en situation de handicap » expliquent ces deux élèves du lycée Saint-Jean. L’une d’elles vient d’ailleurs de vivre pleinement l’expérience. « Je n’ai rien vu. J’ai dû acheter une boîte de médicaments et l’emballer ensuite. C’était très compliqué » explique l’adolescente, bien heureuse de retrouver la vue. Florence Batoz, chargée de mission handicap au CCAS de Besançon, explique que l’acte d’achat fait partie du quotidien et qu’il est important que tout soit mis en œuvre pour que cette démarche anodine soit facilitée. Cela passe forcément par une sensibilisation auprès des intervenants concernés. C’est en tout cas la grande mission qui vient d’être confiée au CCAS bisontin qui pourra mener à bien son action pédagogique grâce à ce nouvel outil itinérant.

Florence Battoz. Deux élèves du lycée Saint-Jean
Created : vendredi 14 juin 2019 21:37 Categories : Actualités locales | Société | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : handicap | Jeunesse | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Affaire Dibrani : le père de Leonarda nargue la France
7 juillet 2014
Leonarda Dibrani et sa famille pourraient revenir en France dans les prochains jours… Nos confrères du Figaro ont contacté en fin de semaine dernière...
70 ans de la libération de Pontarlier : la ville à la recherche de véhicules d'époque
16 juin 2014
Pontarlier célèbrera début septembre le 70ème anniversaire de sa Libération… Les festivités se préparent et notamment le défilé qui aura lieu le same...
"Non, Leonarda ne reviendra pas", affirme Fabius
22 mai 2014
Le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a réagi hier aux révélations de Valeurs actuelles . L’hebdomadaire expliquait comment Léonarda e...
Pour Hollande, l'affaire Leonarda est "réglée"
6 mai 2014
C’est un Président impopulaire qui fête ce mardi 6 mai les deux ans de son accession à l’Elysée. Et pour marquer cet anniversaire, François Hollande ...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.