Santé : Le virus anglais se propage dans le Doubs

En 15 jours, sa circulation s'est fortement accentuée, avec un nombre de cas multipliés par 3.

Santé : Le virus anglais se propage dans le Doubs

Ce jeudi matin, Joël Mathurin, le préfet du Doubs organisait une conférence de presse, en compagnie de la déléguée territoriale de l'ARS et de l'inspecteur d'académie du Doubs, pour faire le point sur la situation sanitaire dans le département.
La propagation du virus anglais inquiète. En 15 jours, sa circulation s'est fortement accentuée, avec un nombre de cas multipliés par 3. Soit 45% des tests positifs. Le variant sud-africain est également constaté, mais il reste encore très rare ( 3%). Si pour l'heure, les conséquences de l'épidémie sont maîtrisées, la prolifération du virus britannique inquiète les hôpitaux de la région, qui anticipent actuellement une éventuelle troisième vague. Rappelons que si la plus grande dangerosité de ce variant n'est pas établie, il est désormais acté qu'il est beaucoup plus contagieux.

Des tests salivaires à partir de lundi

Patrice Durant, l'inspecteur d'académie l'a expliqué ce matin. A compter de lundi, des tests salivaires seront pratiqués dans les établissements scolaires. Ils viendront en complément des tests antigéniques, en vigueur depuis les vacances de la Toussaint. Ces tests cibleront des écoles, collèges et lycées, mais d'ores et déjà, un panel de trois établissements scolaires, situé sur le territoire départemental, a été défini. En revanche, une autorisation parentale devra être accordée pour chaque enfant et adolescent pour procéder à cette opération.

Des centres de vaccination itinérants

A compter de début mars, des centres itinérants s'installeront dans les communes éloignées de plus de 20 minute d'un centre de vaccination. Les communes de Mouthe, Chapelle-de-Bois, Rougemont et Sancey-le-Grand devraient être concernées. Bonne nouvelle également pour les Ehpad et autres maisons de retraite, leurs résidents pourront être vaccinés. Pour ce mois de mars, des doses ont été réservés pour cela. Par ailleurs, les autorités reconnaissent « une tension » concernant les doses du vaccin Pfizer pour le mois de mars. La situation devrait s'améliorer en avril.

Created : jeudi 25 février 2021 12:19 Categories : Actualités locales | Santé | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : coronavirus | covid-19 | santé
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.