Planoise : Une réinsertion réussie

Après des problèmes judiciaires leur ayant coûté plusieurs années derrière les barreaux, notamment pour trafic de stupéfiants, les deux frères ont réussi à remonter la pente et à construire un projet durable.

Planoise : Une réinsertion réussie

Il n’est pas simple de se réinsérer dans la vie active après avoir été incarcéré. C’est pourtant ce que deux frères planoisiens ont fait en montant leur propre affaire. Créée juste avant le confinement, Anis’Go est une entreprise de location de deux roues siégeant au 12 rue Léonard de Vinci.

Partis de pas grand-chose

L’idée de monter ce business part d’une passion : le motocross. Après des démêlés avec la justice, les deux entrepreneurs n’ont pas bénéficié du soutien financier et technique qu’ils espéraient. Partis avec le strict minimum, ils ont toutefois réussi à faire tourner leur affaire en louant quelques scooters et vélos électriques. Désormais, l’entreprise comptabilise 12 vélos électriques et 10 scooters prêts à la location. Elle annonce recevoir prochainement de nouveaux deux roues.
Anis’go a connu quelques difficultés au démarrage en reprenant une affaire bancale, gérée par un responsable peu scrupuleux,  qui ne respectait pas la réglementation en vigueur et la loi. Malgré cela, les gérants ont eu le mérite de sortir la tête de l’eau et de faire progresser leur affaire , notamment l’été où les clients sont plus nombreux.
Les réservations se font sur place entre 13h et 20h, par téléphone au 03.39.73.93.15, ou sur le compte snapchat : Daoud548.

Déboires avec la justice

Après des problèmes judiciaires leur ayant coûté plusieurs années derrière les barreaux, notamment pour  trafic de stupéfiants, les deux frères ont réussi à remonter la pente et à construire un projet durable. Condamné à 8 ans de prison, l’un des patrons du magasin raconte avoir été libéré plus tôt que prévu pour son ambition professionnelle. Ils assument leur passé et veulent désormais prouver qu’il est possible de s’en sortir et de s’échapper de la spirale infernale de la délinquance. La prison a parfois cette vertu. « Retomber dans l’illégallité est inenvisageable ». Le dirigeant explique qu’il est désormais «  heureux de se lever le matin » pour faire vivre son affaire.

Created : lundi 29 juin 2020 22:06 Categories : Actualités locales | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Jeunesse
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.