L'imbroglio des futurs étudiants face au Coronavirus

Le dérèglement organisationnel du Coronavirus laisse beaucoup de questions en suspens

L'imbroglio des futurs étudiants face au Coronavirus

Les futurs bacheliers ont jusqu'à ce jeudi 2 avril pour renseigner leurs voeux définitifs sur Parcoursup. Une date butoire qui n'a pas été repoussée par l'Éducation Nationale, et un processus qui pose certaines problématiques.

Un parcours du combattant

Depuis le mois de Novembre, les futurs étudiants se renseignent sur les différentes formations disponibles. C'est ensuite l'achèvement de leur dossier ainsi que le choix définitif des formations, auxquels ont fait face les élèves. Des étapes déja peu évidentes pour certains, qui vont désormais devoir poursuive sans l'aide des conseillers d'orientation et sans bonne connexion pour certains. Une situation problématique, provoquée par la crise sanitaire actuelle, que nous décrit Nathalie Faivre, responsable du syndicat SNES : "Le souci c'est que Parcoursup présuppose une connexion internet permanente aux élèves pour accepter ou refuser les voeux. Les délais sont très restreints, entre 3 jours au début et 24 heures à la fin. Ça pose un problème car certains élèves n'ont pas une connexion adéquate et pourraient laisser passer une chance de formation".

Une admission biaisée ?

La seconde problématique majeure réside dans les modalités d'admissions sur Parcoursup. Toutes les épreuves, écrites et orales, d'admission post-bac devraient être anulées. La seule sélection se fera désormais sur examination du dossier. Quid des élèves ayant dû faire face à des situations personnelles délicates ces derniers mois, et ayant des dossiers ne révélant pas leur réel talent et implication ? 

Chercher la réponse

Des premiers éléments de réponse, et une prise de position claire sur le sujet de la part du ministre Jean Michel Blanquer sont attendus dans les prochains jours. En attendant, les organismes syndicaux et les personnels d'éducation tentent au mieux d'accompagner élèves et parents dans cette situation aussi inédite que contraignante.

Nathalie Faivre du syndicat Snes/FSU
Created : mardi 31 mars 2020 12:01 Categories : Actualités locales | Société | Education | Santé | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : coronavirus | covid-19 | étudiants | Parcoursup | syndicats
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.