Besançon : Un syndicat d'anesthésistes-réanimateurs se porte partie civile

Rappelons que le médecin-anesthésiste Frédéric Péchier a été mis en examen, une deuxième fois, la semaine dernière. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Besançon : Un syndicat d'anesthésistes-réanimateurs se porte partie civile

Dans l’affaire des 24 empoisonnements présumés à Besançon, on a appris ce mercredi quele Syndicat national des anesthésistes-réanimateurs de France (Snarf) avait décidé de se constituer partie civile.

Rappelons que le médecin-anesthésiste Frédéric Péchier a été mis en examen, une deuxième fois, la semaine dernière. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Il a interdiction d'exercer et de se rendre à Besançon ou à Montfaucon où il résidait jusqu’à présent.

Created : mercredi 22 mai 2019 20:41 Categories : Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.