Quand l’homophobie s’instaure dans la société et chez les jeunes

Pour joindre le Refuge : 06.31.59.69.50. Pour soutenir le Refuge : www.le-refuge.org

Quand l’homophobie s’instaure dans la société et chez les jeunes
Bernard Bressand, le délégué régional du Refuge en Bourgogne Franche-Comté.

Ce vendredi 17 mai, c’est la journée internationale de lutte contre l’homophobie. Depuis quelques années, avec notamment le débat sur le mariage pour tous , les actes et les propos homophobes se multiplient en France. Actuellement, au niveau national, les autorités enregistrent une agression homophobe tous les deux jours. Cet été, la ville de Besançon n’a pas été épargnée avec huit agressions physiques survenues au parc Micaud en juillet et août et une autre en septembre dernier. Des faits que les autorités n’ont pas manqué de sanctionner.

Les actions du Refuge

A Besançon, comme dans d’autres territoires de l’Hexagone, l’association « Le Refuge » écoute, soutient, héberge et accompagne des garçons et des filles âgés de 18 à 25 ans en situation d’isolement. Certains d’entre eux ont été mis à la porte du domicile familial pour leur orientation sexuelle. Ce qui engendre une véritable précarité et souvent un mal être total. Il en ressort notamment que les tentatives de suicide sont treize fois plus élevées chez les jeunes homosexuels. « Nous avons connu récemment, la situation d’une jeune fille d’origine maghrébine, à qui l’on a imposé un viol collectif pour lui faire aimer les garçons et lui faire adopter une autre sexualité » explique Bernard Bressand, le délégué régional du Refuge en Bourgogne Franche-Comté. Dans la cité comtoise, pour aider ces jeunes et les éloigner des dangers de la rue et de la prostitution, la structure dispose d’un appartement de trois places permettant un accueil sur une durée maximale de 6 mois, pouvant être renouvelée exceptionnellement une fois. Des permanences sont également assurées par une équipe de 25 bénévoles.

Interventions dans les lycées

Tout au long de l’année, en Bourgogne Franche-Comté, l’association « Le Refuge » intervient dans les établissements scolaires, principalement dans les lycées, pour lutter contre l’homophobie et inciter la jeunesse à faire preuve de tolérance et d’ouverture. Au cours des échanges, de plus en plus de jeunes manifestent ouvertement leur hostilité aux homosexuels. Des propos parfois violents y sont tenus. La peur de la différence, un manque de repère et d’éducation et l’omniprésence des religions dans notre société sont sans doute à l’origine de cette violence verbale et physique. Les réseaux sociaux, les quartiers, la campagne, … autant d’endroits où il est devenu difficile d’affirmer ses choix et de les vivre pleinement. « Certains jeunes homosexuels, éloignés des grandes villes, souffrent énormément. Alors qu’il est possible de passer plus inaperçu en ville, à la campagne la situation est toute autre. Alors, on fait semblant. On se trouve un petite copine pour donner l’impression que l’on vit comme les autres » explique Bernard Bressand.

Le responsable bisontin ne le cache pas. « Même si l’homosexualité est reconnue légalement en France, il devient de plus en plus difficile de l’affirmer ». D’où l’importance de la grande marche militante qui se tiendra ce samedi, à partir de 14h30, au centre-ville de Besançon. Rendez-vous au parc Micaud.

Pour joindre le Refuge : 06.31.59.69.50. Pour soutenir le Refuge : www.le-refuge.org


Created : jeudi 16 mai 2019 16:27 Categories : Actualités locales | Société | Education | Jeunesse | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : education | Jeunesse | société
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Doubs : Grave accident de VTT
25 mai 2019
Ce matin, vers 10h45, à Bourguignon (25), les pompiers ont porté secours à un homme de 52 ans, victime d’une chute en VTT en milieu inaccessible. Gra...
Besançon : Une voiturette percute un poteau du tram
25 mai 2019
Une voiturette a percuté un poteau du tram cet après-midi, vers 16h, rue du Général Brulard, à Besançon. Les occupantes, deux femmes de 50 et 32 ans,...
Jura : Deux cyclistes percutés par une voiture
25 mai 2019
Deux cyclistes de 19 et 22 ans ont été percutés par une voiture ce samedi après-midi à Lavans-les-Saint-Claude. Grièvement blessés, ils ont été pris ...
Frédéric Péchier : L'appel du parquet examiné le 12 juin
24 mai 2019
On l’a appris ce vendredi après-midi. La cour d’appel de Besançon examinera le 12 juin l’appel du parquet bisontin concernant le placement sous contr...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.