L'arrosage des grumes sous conditions

La profession avait déjà largement anticipé pour des raisons économiques et environnementales.

L'arrosage des grumes sous conditions

Beaucoup se sont sans doute étonnés depuis plusieurs semaines de voir des bois coupés être arrosés aux abords des scieries alors que la sécheresse fait rage et que l’eau devient une denrée rare.

« Cette année, les professionnels ont beaucoup de stock du fait de la tempête de début d’année et faute d’arrosage, ces bois pourrait sécher et entrainer un manque à gagner » explique la DREAL, en charge des questions d’environnement. Le responsable ajoute : « Une scierie importante consomme pour cela environ 10000 mètres cubes par an donc dans leur très grande majorité, les scieries fonctionnent avec des bassins de récupération et en circuit fermé ».

L’Etat a toutefois réglementé l’usage de l’eau par les scieries dans un arrêté en faisant varier les autorisations selon la température extérieure, élément déterminant pour la prolifération ou non des nuisibles :

« En dessous d'une température de 5°C, interdiction totale d'arrosage des grumes ; entre 5°C et 10°C, interdiction de l'arrosage en continu avec une possibilité d’arrosage ne dépassant pas 50% du temps, quelles que soient les conditions de température ; interdiction d'alimentation des bassins de réserve via le réseau et obligation du recyclage des eaux d'arrosage »

Created : jeudi 11 octobre 2018 10:00 Categories : Economie | Environnement | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.