Besançon : Eric Alauzet et Laurent Croizier officialisent leur rassemblement

Eric Alauzet se dit satisfait de ce rassemblement. Il en annonce d’autres dans les semaines à venir.

Besançon : Eric Alauzet et Laurent Croizier officialisent leur rassemblement
Laurent Croizier. Eric Alauzet

Ce samedi matin, le Modem du Doubs et La République en Marche ont acté le fait qu’ils feront campagne ensemble pour les élections municipales de Besançon. Ainsi, Laurent Croizier, le président du Modem du Doubs, et Eric Alauzet, le candidat investi par la République en Marche, ont choisi d’afficher symboliquement leur union sur le site de Temis innovation, « l’un des secteurs bisontins les plus attractifs et les plus novateurs » ont expliqué les deux élus.

Pour Laurent Croizier, il n’y a pas de doute, « Eric Alauzet est le candidat le plus crédible ». Il présente « un homme de terrain, qui a une solide connaissance des dossiers et des relais importants au plus haut sommet de l’état ». Pour Mr Croizier, « Eric Alauzet, en plus d’être le maire de Besançon, doit aussi devenir le Président de la communauté urbaine ». A ceux qui qualifient son soutien à Eric Alauzet « d’opportuniste » et « son manque de reconnaissance » à Jacques Grosperrin et à la droite, qui, selon ses opposants, lui ont permis d’être élu à la Ville pour ce mandat, il répond que « le contexte a changé ». « J’ai pu travailler avec la droite. J’ai pu voir les manquements, la crédibilité et le manque de travail. J’ai également pu voir une approche qui n’était pas suffisamment constructive » explique-t-il. Et de poursuivre : « Ludovic Fagaut est un candidat légitime pour la droite, mais, aujourd’hui, ce n’est pas le candidat du centre ». Même si l’on a du mal à le croire, Laurent Croizier l’assure «  pour l’heure, l’organisation de la liste et la place qu’aura le Modem dans l’équipe d’Eric Alauzet n’ont pas encore été évoquées ».

Eric Alauzet

Eric Alauzet se dit satisfait de ce rassemblement. Il en annonce d’autres dans les semaines à venir. « Cela fait plaisir. Cela montre notre capacité à rassembler » explique le député du Doubs. Selon les deux hommes, cette union s’est construite « sur le projet et les valeurs ». « Heureusement que des responsables s’interrogent et se libèrent de ce que les partis politiques peuvent représenter comme carcan » ajoute-t-il. Concernant la présence des centristes Philippe Gonon et Catherine Comte Deleuze, membres d’Agir, dans la liste d’Alexandra Cordier, le candidat LREM explique qu’il s’agit «  de démarches individuelles, comme celle d’Alexandra Cordier ». « Aucun n’est porté par son parti. On ne peut pas empêcher des individus de faire ce qu’ils veulent » conclut-il. Quant à l’exclusion d’Alexandra Cordier de la République en Marche, Eric Alauzet affirme que « le sujet n’est pas d‘actualité ».

Le reportage de la rédaction
Created : samedi 14 décembre 2019 15:35 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Eric Alauzet | Laurent Croizier | municipales 2020 | Politique | Ville de Besançon
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.