Une femme met un contrat sur la tête de son mari

Une affaire peu courante expliquée en détails par Étienne Manteaux, procureur de la république

Une femme met un contrat sur la tête de son mari

Ce mardi, le procureur de la république de Besançon Étienne Manteaux, et le commandant de la police judiciaire Régis Millet, donnaient une conférence de presse afin d’éclairer sur un dossier « singulier ». Une infirmière de 55 ans aurait engagé un homme de 24 ans pour tuer son mari.

C’est une affaire digne d’un film policier qui prend sa genèse au mois d’avril. Depuis l’été 2018, un homme de 55 ans résidant à Besançon, et sa femme de 51 ans résidant à Périgueux avec leurs 3 enfants, sont en instance d’un divorce « extrêmement conflictuel ». Le 22 avril, l’homme de 51 ans se présente au commissariat de Besançon pour porter plainte après un mystérieux appel reçu, lors duquel un jeune homme lui indique être payé par sa femme pour le tuer.

Tueur ou escroc ?

Le 12 mai, la police judiciaire interpelle simultanément la femme de 51 ans à Périgueux et le jeune homme de 24 ans en Essonne. À l’issue de ces interpellations, la police retrouve des lettres manuscrites et des SMS qui confirment les dires du mari de 55 ans. Après audition, le commandité explique qu’il n’avait pas pour projet de tuer la victime, mais seulement d’obtenir de l’argent de la femme. Une version qui concorde avec le passé du jeune homme, uniquement connu des services de police pour escroquerie. Concernant la somme versée, les versions divergent. La femme parle de 10 000 € en liquide quand le jeune homme dit n’avoir reçu que 2 500 €.

Un contrat qui coûte cher

À ce stade, les forces de l’ordre n’ont pas pu établir d’actes préparatoires de cet assassinat (achat d’arme, repérage, etc…) et ont donc placé le jeune homme de 24 ans sous statut de témoin assisté, sans contrôle judiciaire. La femme de 51 ans a elle été mise en examen le 15 mai dernier pour mandat criminel donné à un homme, et risque jusqu’à 10 ans de prison. Elle est actuellement en détention provisoire à la maison d’arrêt de Périgueux.

Created : mardi 26 mai 2020 17:06 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Assassinat | Besançon | contrat | escroquerie | Faits divers | Périgueux | Police | procureur | tueur à gage
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.