Besançon : Mobilisation citoyenne devant l’entrée du cirque Zavatta à la Rodia

Le haut parleur des militants était bien faiblard par rapport à la grosse sonorisation déployée par le cirque pour couvrir leur voix.



Situation très tendue cet après-midi sur le parking de la Rodia, aux Près-de-Vaux, à Besançon. D’un côté, l’équipe du cirque Zavatta et de l’autre, une vingtaine de citoyens, venus dénoncer l’installation « illégale » du cirque à Besançon et l’exploitation des animaux dans ces structures. Pour veiller à ce que la situation ne dégénère pas, une équipe d’une vingtaine de policiers nationaux et municipaux était présente.

Pour dénoncer cette situation, les manifestants ont arboré des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « oui aux cirques. Non aux cirques avec des animaux » ou encore « l’esclavage n’est pas un spectacle ». Difficilement, car les exploitants du cirque ont tout mis en œuvre pour l’en empêcher, le collectif a essayé d’accoster les spectateurs pour leur expliquer que « l’implantation illégale du cirque, ne permettait pas d’assurer leur sécurité ». Le haut parleur des militants était bien faiblard par rapport à la grosse sonorisation déployée par le cirque pour couvrir leur voix.

« Nous avons obtenu une autorisation de la préfecture »

Excédés, les responsables du cirque affirment qu’ils ont obtenu une autorisation de la préfecture pour assurer leurs spectacles ce week-end. Il n’empêche qu’ils ont été assignés en justice et devront s’expliquer ce lundi devant un juge. La Ville de Besançon ayant engagé une procédure d’expulsion. Pour les manifestants, «  trop souvent le cirque Zavatta ne respecte pas les arrêtés municipaux ». Ils expliquent qu’à Besançon, « seul le parc Micropolis est à même d’accueillir des cirques sur le territoire bisontin ». Dernièrement, dans la presse locale, une élue avait confirmé l’irrégularité de cette installation. Affaire à suivre…. . Une chose est certaine, le cirque quittera la cité comtoise, quoiqu’il en soit, ce lundi.

Martine, une militante.
Created : samedi 25 novembre 2017 15:20 Categories : Faits Divers | Actualités locales | Justice | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Faits divers | Justice
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Dans la même thématique

Jura : Un tag qui ne passe pas inaperçu à Arbois
22 janvier 2019
L’info est reprise ce matin par le journal « Aujourd’hui en France ». Ce week-end, la façade de la future gendarmerie d’Arbois (39) n’est pas passée ...
Faits divers : Un patient décède aux urgences de Lons-le-Saunier
21 janvier 2019
L’information est révélée par le journal Le Progrès un patient est décédé dans la nuit de dimanche à lundi aux urgences de l’hôpital de Lons-le-Sauni...
Faits divers : Appel à témoins pour retrouver les propriétaires de 90 bijoux
21 janvier 2019
La gendarmerie du Bas-Rhin a lancé un appel à témoin relayé la semaine dernière par la Gendarmerie du Doubs et du Territoire de Belfort. Ils sont à l...
Faits divers : Odeur de gaz dans une école
21 janvier 2019
Ce matin les élèves d’une école primaire sochalienne ont été évacués par les secours suite à des odeurs de gaz dans l’école. Après reconnaissances de...

L'inforoute

Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.