Besançon : Le socialisme n’est pas mort

Lors de ses échanges avec les socialistes du département, François Hollande a invité les troupes locales « a porté les valeurs du socialisme, à faire preuve d’ouverture et à travailler pour pouvoir exister »

Besançon : Le socialisme n’est pas mort

Hier, à l’invitation de Claude Jeannerot, ancien sénateur et président socialiste du département du Doubs, François Hollande est venu dédicacer à Besançon son dernier ouvrage « les leçons du pouvoir ». Avant de rencontrer la population, l’ancien chef de l’état s’est adressé aux militants et sympathisants socialistes du Doubs. Rencontre avec Abdel Ghezali, le 1er fédéral du parti socialiste du Doubs.

L’adjoint au maire de Besançon, en charge des sports, se dit « content » d’avoir accueilli un socialiste en terre bisontine. Mr Ghezali n’a pas été surpris par l’accueil qui a été réservé à François Hollande dans la cité comtoise. « C’est souvent le cas lorsque les anciens présidents de la République ont terminé leur mandat » explique-t-il. Tout en vantant les qualités humaines de François Hollande. « C’est quelqu’un d’attachant sur le plan humain, qui aime le contact et le dialogue, au-delà de ce que l’on peut penser de la politique qu’il a menée ».

Lors de ses échanges avec les socialistes du département, François Hollande a invité les troupes locales « a porté les valeurs du socialisme, à faire preuve d’ouverture et à travailler pour pouvoir exister » explique Mr Ghezali. L’élu bisontin ne jette pas la pierre sur François Hollande. « Nous sommes tous responsables de la situation du Parti Socialiste. On doit tous se remettre en cause. C’est une responsabilité partagée. Ce qui est important aujourd’hui, c’est de regarder devant et de voir comment on peut continuer à être au service des gens dans nos territoires respectifs. On doit prendre en compte ce qui n’a pas marché, mais aussi regarder ce qui a pu être fait. On peut émettre des critiques sur la politique de François Hollande. Néanmoins, il y a un travail qui a été fait dans une période difficile sur le terrorisme. Il y a aussi eu des avancées sur des sujets de société comme le mariage pour tous. Les Français ont tranché, mais il faut prendre en compte tout cela ». Et de conclure : « les socialistes ont encore un rôle à jouer au niveau local et national par rapport à la politique ».

Abdel Ghezali, 1er fédéral du parti socialiste du Doubs
Created : mercredi 6 juin 2018 14:36 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Abdel Ghezali | François Hollande | Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.