Franche-Comté : Les territoires s’allient pour mieux exister

Selon les élus, cette organisation politique est « incontournable ».

Franche-Comté : Les territoires s’allient pour mieux exister
C. Demouge. JL Fousseret. D. Meslot

Après l’engagement de février dernier dans lequel les six membres du pôle métropolitain Centre Franche-Comté, composé de la Communauté d’agglomération de Vesoul, du Grand Besançon, du Grand Dole, de la CC Lons Agglomération, du Grand Pontarlier et de la CC du Val de Morteau, affichaient leur désir de travailler ensemble pour améliorer leur attractivité et leur compétitivité, ce vendredi matin, une nouvelle étape a été franchie avec la signature d’une déclaration de politique commune associant le Grand Besançon, le Pays de Montbéliard Agglomération et le Grand Belfort. Dans les locaux du Grand Besançon, se trouvaient aux côtés de Jean-Louis Fousseret, le Président du Pôle métropolitain Centre Franche-Comté et Président du Grand Besançon, Charles Demouge, le Président du Pôle métropolitain Nord Franche-Comté et Président de Pays de Montbéliard Agglomération, et Damien Meslot, le Maire de Belfort et Président de la Communauté d’Agglomération.

Les élus ont expliqué qu’ils oublient leurs clivages politiques pour le bien de la grande région Bourgogne Franche-Comté, son développement et rayonnement. Selon eux, cette organisation politique est « incontournable ». C’est dans cet esprit qu’ils entendent mettre leurs compétences et leurs spécificités au service du territoire et développer des projets dans les domaines de l’économie, de la santé, de l’éducation, de la culture, des transports ou du numérique. Pour l’heure, à l’image du projet manqué de fusion avec l’orchestre Victor Hugo, la collaboration avec le voisin bourguignon tarde un peu, mais les élus francs-comtois assurent qu’ils y croient. En tout cas, en Franche-Comté, ces engagements, ce sont traduits par des projets dans les domaines de l’industrie et de l’éducation, en lien avec l’université. D’autres actions pourraient voir le jour dans le tourisme par exemple. Cette alliance devrait également dépasser les frontières de la région. Du côté de Belfort, on entend travailler avec les voisins alsaciens. Dans le Centre Franche-Comté, on réfléchit pour intensifier les relations avec la Suisse.

Jean-Louis Fousseret. Damien Meslot.
Created : vendredi 13 avril 2018 15:43 Categories : Politique | Actualités locales | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris Tags : Politique
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.