ORNANS: ET SI L'OPPOSITION MUNICIPALE DETENAIT LA CLE ?

Ils ne sont que quatre mais détiennent peut-être la clé de la crise politique qui secoue Ornans depuis des semaines voire des mois.

ORNANS: ET SI L'OPPOSITION MUNICIPALE DETENAIT LA CLE ?
Le mandat actuel se terminera en 2020.

Il faudrait en effet 13 démissions pour que les habitants d’Ornans soient rappelés aux urnes. Or à ce jour, suite au départ du sénateur Jean-François Longeot, ils sont 11 à avoir quitté la table des élus. Le groupe d’opposition n’est certes composé que de quatre personnes mais pourrait donc peser lourd sur l’avenir de la ville.

Fustigeant les dysfonctionnements de la majorité et dressant un constat sans appel des derniers mois d’exercice du mandat, ils se disent inquiets pour l’avenir sans toutefois évoquer un départ anticipé. Si c’était le cas, mathématiquement, cette décision entrainerait aujourd’hui une nouvelle élection. Une façon de redonner la parole aux électeurs pour qu’ils tranchent ce conflit qui n’en finit pas d’offrir des rebondissements et de proposer une alternative.

La question doit immanquablement se poser. Rappelons que le mandat en cours se terminera s’il va à son terme en 2020. 

Created : jeudi 8 février 2018 12:27 Categories : Politique | Actualités Favoris : Ajouter aux favoris
Réduire Augmenter Taille du texte

Pour postez un commentaire vous devez vous connecter


Merci de sélectionner votre zone éditoriale, ceci ne changera pas le contenu de la page que vous avez demandée.